4ème Manche de Coupe de France d’apnée Besançon 2013

Besançon apnée 2013

BESANÇON 2013 : « CEST GRÂCE À SES ERREURS QU’ON S’AMÉLIORE. »

Pour la deuxième fois, notre petite équipe a été présente à la 4ème Manche de Coupe de France d’apnée à Besançon ces 16 et 17 mars 2013.
L’épreuve de dynamique avec palmes (DYN) a eu lieu le samedi en fin d’après-midi. Les épreuves de statique (STA) et de dynamique sans palmes (DNF) ont eu lieu respectivement le lendemain matin et le lendemain après-midi.
Pour cette compétition, un seul objectif : se qualifier pour le Championnat de France d’apnée qui aura lieu à Montluçon en mai 2013 !

C’est donc grâce à ses erreurs qu’on s’améliore, mais ça fait aussi du bien de pouvoir compter sur ses points forts ! Cette compétition n’aura donc pas été un bon cru pour notre Club…

Nous étions deux à représenter Apnée Savoie pour cette 4ème Manche de Coupe de France à Besançon : Philippe Guilloux et Nicolas Fougerousse. Tout démarre samedi matin pour le co-voiturage, nous nous retrouvons tous ensemble avec 3 membres du Club Eau Libre d’Annecy : Stéphane Tourreau, Vanessa Perret, et Reda Guerhia (en tant que juge). L’arrivée à Besançon se fait à 14 heures, un petit détour par la piscine, un autre par l’hôtel, rendez-vous est donné à 16 heures pour l’accueil des compétiteurs. La pression est palpable mais l’ambiance toujours bon enfant : la première épreuve commence à 18 heures : le dynamique avec palmes. Les horaires de passage sont affichés bien tardivement, suite à des annulations ou des personnes qui ne se sont pas présentées. Chacun s’échauffe, se concentre, visualise, écoute de la musique, se détend, fait du yoga, etc.

Vanessa Perret est la première à passer et sort avec un magnifique 125 mètres ! Il y a du potentiel… Nicolas Fougerousse part également et sort à 149 mètres. Au tour de Philippe Guilloux qui termine sur un beau 130 mètres ! Enfin Stéphane Tourreau part………..et sort à 172 mètres ! La compétition commence bien… Maintenant repos jusqu’à demain pour les deux épreuves de statique et de dynamique sans palmes.

Mais patatra, tout va bien, sauf jusqu’à l’affichage des résultats officiels après la fin de l’épreuve de dynamique avec palmes. Sur l’ensemble des 52 compétiteurs et compétitrices, 8 performances (plus de 15%) seront purement et simplement validées à 0 mètre, pour cause de « nage en surface / fesses sorties au virage »…. dont les deux membres de notre club….. La déception est énorme…. D’autant plus que c’était la seule compétition à laquelle nous participions pour pouvoir nous qualifier pour les Championnats de France en mai à Montluçon… Mais le règlement est le règlement, et chacun doit s’y soumettre, c’est aussi ça le sport.

Quelques apnéistes ont demandé des explications, d’autres ont été beaucoup plus agressifs dans leur attitude. Le règlement stipule que la nage en surface donne lieu a une annulation de la performance. Il est vrai que le bassin de Besançon est spécifique (ce n’est pas le seul en France), avec d’un côté du bassin 1.20 mètre d’eau, de l’autre côté 4.00 mètre d’eau. L’apnéiste, lors de sa performance, doit donc passer du temps et de la concentration pour gérer sa position entre la surface et le fond du bassin. Et faire un virage dans 1.20 mètre requiert une concentration particulière. On aurait aimé simplement avoir une pénalité (comme les fautes de virage par exemple), mais encore une fois le règlement est le règlement. Quoi q’il en soit, une attitude non-pacifiste et non-constructive ne devrait jamais avoir lieu au bord des bassins. Aussi, lors des réclamations des apnéistes vis-à-vis du jury, peut-être faudrait-il prévoir à terme un système de délégué ? Les apnéistes en réfèrent à un délégué en cas de réclamation, ce dernier en réfère au jury, de façon à éviter des heurts. Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que les membres d’un jury, tout comme les organisateurs, les apnéistes de sécurité, bref toutes les personnes qui travaillent dans l’ombre, le sont à titre bénévole. Et de l’autre côté, nous avons des apnéistes-compétiteurs qui ont passé des centaines d’heures d’entraînement, de plaisir souvent, mais aussi de souffrance, voire de sacrifices. Il est donc humain et difficile d’arriver à trouver un terrain d’entente pour que tout le monde soit satisfait. C’est justement le rôle d’un règlement. Puissions-nous voir celui-ci s’améliorer d’années en années grâce à un dialogue constructif de toutes les parties en jeu, et aussi à ne plus voir d’attitudes violentes au bord des bassins. Nous n’avons tous qu’un seul rêve : que notre sport, l’apnée, voire notre mode de vie, soit reconnu à tous les niveaux, qu’il puisse être médiatisé, qu’il puisse se structurer, afin que chacun y trouve son compte, non seulement à titre individuel, mais aussi à titre collectif.
Donc pour continuer nos aventures, le soir nous nous retrouvons autour d’une bonne table du centre-ville de Besançon, l’heure est aux discussions mais aussi et surtout aux franches rigolades ! Cela fait du bien au moral…
Le lendemain, dimanche 17 mars, arrive l’épreuve de statique. Stéphane Tourreau est l’un des premiers à passer, et sort à 5.33 minutes ! Vanessa Perret s’élance également et part sur une très belle apnée de  4.45 minutes environ ! Au tour de Philippe Guilloux……….qui malheureusement s’endort aux alentours des 5.30 minutes et tombe en syncope……… Enfin Nicolas Fougerousse part et sort à 4.53 minutes.
Après la pause déjeuner (en général assez restreinte pour la plupart d’entre nous !), vient la dernière épreuve : le dynamique sans palmes.
Résultats : Stéphane avec 108 mètres environ, Vanessa avec une belle performance à 83 mètres environ, et Nicolas Fougerousse sort à 103 mètres….. mais cette performance est invalidée car de nouveau « nage en surface / fesses sorties au virage », décidément quand les fesses veulent sortir, rien ne les en empêche !
Au dernier moment, Stéphane Tourreau décide de s’inscrire à l’épreuve du 16 x 50 mètres, une discipline épuisante et spectaculaire… Et il a bien fait : il termine 3ème avec 13.36 minutes !
Au final donc, Stéphane Tourreau et Vanessa Perret nous ont offert un magnifique podium : tous deux sont présents sur la 3ème marche du classement combiné. Vive les amoureux ! Vanessa repart avec deux médailles de bronze au dynamique sans palmes et au combiné. Stéphane repart avec trois médailles de bronze, au dynamique avec palmes, au 16 x 50m, et au combiné.
Et les deux grands gagnants (4 médailles d’or au total) sont deux membres de l’équipe de France, avec chez les hommes, Romain Doris, et chez les femmes, Georgette Raymond ! Bravo à tous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s