2ème manche de Coupe de France AIDA 2014 à La Ciotat

Podium combiné La Ciotat 2014 AIDA
Podium combiné : Morgan Bourch’is en 3, Guillaume Bussière en 1, Nicolas Fougerousse en 2. Photo : Anne Maury.

Texte AIDA FRANCE, tous droits réservés. Photos : www.psmcafe.com, tous droits réservés. Pour découvrir le fabuleux travail de Jean-Charles Maes, rendez-vous sur http://www.psmcafe.com/index.php?page=photos

« Il faisait beau sur La Ciotat ce dimanche 17 mars ! Et pas seulement sur la terrasse du bassin de 25 mètres de la piscine Jean Boiteux. Pour la 11ème fois, la « Génération Grand Bleu » emmenée par Pierre Vigouroux organisait une manche de la Coupe Aida France. Comme chaque année l’ambiance est au rendez-vous et les habitués de cette compétition si chaleureuse se retrouvent avec plaisir à partir de 8h. Sur cette édition on compte 38 compétiteurs inscrits, dont 10 femmes. Une compétition aux accents internationaux puisqu’on y verra représentées la Russie, l’Allemagne, l’Angleterre et la Belgique. Sans frontières d’expériences non plus puisque trois apnéistes y feront leur première expérience, dont Dominique 15 ans et Anthony 17 ans.

La matinée est consacrée au statique. Les annonces vont de 1 à 6 minutes. Les femmes vont ouvrir le bal très sérieusement car Marianna Krupnitskaya et Audrey Palma, qui avaient toutes deux annoncé 1’00 et passent ainsi ensemble dans l’une des premières séries, vont valider respectivement 5’58 et 5’52 ! Voilà de quoi lancer avec élégance une très belle matinée de statique. Par la suite Karine Bergami nous offre un joli 4’59, Marie Devanlay et Béatrice Del Negro passent les 5 minutes avec respectivement 5’05 et 5’23, l’allemande Barbara Jeschke confirme à 5’01 et Béatrice Bozon qui avait fait la plus grande annonce féminine réalise un très beau 6’01.

scarone
Régis Scarone à la sortie du statique, avec 7.52min ! Photo : psmcafe.com

Lire la suite 2ème manche de Coupe de France AIDA 2014 à La Ciotat

L’équilibre acido-basique (pH) des apnéistes

Mesure du pHL’apnée et le pH (potentiel Hydrogène), quelles sont les conséquences ? Les apnéistes, de par leur entraînement hypoxique et hypercapnique, ont une tendance à acidifier leur terrain. Quézako ? Le terrain, » c’est l’ensemble des liquides organiques dans lesquels baignent les cellules, le sang, la lymphe, etc. ». On parle de terrain neutre si le pH = 7, de terrain basique (ou alcalin) si le pH est supérieur à 7 (7.5 par exemple), de terrain acide si le pH est inférieur à 7 (6.5 par exemple). La sous-oxygénation a donc tendance à acidifier notre terrain. Or, « la cause majeure des maladies relève de l’encrassement, des surcharges ou des carences de notre terrain ».

Voici un article complet proposé par le naturopathe Christophe Vasey. Ce texte est extrait du livre  » Gérez votre équilibre acido-basique  » du même auteur.
« Deux questions sont souvent posées à propos de l’équilibre acido-basique :

  • Comment effectuer le test du pH urinaire et interpréter ses résultats pour déterminer si son terrain est acide ?
  • Comment doser correctement les compléments basiques utilisés pour corriger l’acidification du terrain.

 

1) Le test du pH urinaire : marche à suivre et analyse des résultats

Le test du pH urinaire est un test simple à effectuer et donne des informations très intéressantes sur l’état d’acidification du terrain. Il consiste à mesurer le pH de l’urine avec du papier tournesol, c’est-à-dire un papier spécialement conçu pour effectuer ce genre de mesure.

Pourquoi le pH de l’urine, renseigne-t-il sur le pH du terrain ?

Lire la suite L’équilibre acido-basique (pH) des apnéistes