maxime pature

Interview de Maxime Pature

Maxime Pature regarde vers le haut. Crédit photo : Audrey Stefani.
Maxime Pature regarde vers le haut. Crédit photo : Audrey Stefani.

Vous l’avez sûrement déjà croisé sur le circuit des compétitions cette année ou l’année dernière. Pourtant Maxime Pature n’a pas encore 18 ans.  Mieux, c’est à 14 ans que Maxime a commencé l’apnée en club. 6.28 minutes en statique, c’est pour l’instant son record en compétition. Retenons-bien ce nom car il promet. Voici en exclusivité l’interview de Maxime.

 

  1. Déclinez votre identité ! Nom, prénom, âge, lieu de vie, nom du club, métier, hobbies.

Maxime Pature, 17 ans, j’habite à Grenoble et je suis licencié au « CPAE » et au « GUC ». L’année prochaine, il va y avoir quelques changements car je m’installe sur Annecy pour commencer un BTS. Je vais donc m’entrainer au club « Eau libre ». Vous l’avez deviné : ma passion c’est l’apnée.

  1. Pour beaucoup d’apnéistes présents sur les circuits de compétition, tu le « petit jeune qui monte », ça te va comme « définition » ?

Oui ça me fait plaisir, mais en apnée l’âge n’a pas beaucoup d’importance, je me vois donc plus comme un simple compétiteur.

  1. Allez, si on lâche les chiens, quels sont tes objectifs à long terme en apnée ?

J’envisage l’apnée sur le long terme, et, si je devais vraiment « lâcher les chiens » j’aimerais bien sûr, comme tout compétiteur, devenir le meilleur ! Mais plus sérieusement je souhaite pour l’instant continuer à gagner en expérience, en progression et en plaisir.maxime pature

  1. Parlons des choses qui fâchent : lors des Championnats de France FFESSM à chartres en juin dernier, au dernier moment ton dossier a été invalidé pour éléments manquants. Comment as-tu vécu ce moment difficile ? Est-ce que ta motivation en est décuplée ?

C’est vrai que j’ai été très déçu car je m’étais bien préparé pour ce rendez-vous. Mais je ne pouvais m’en prendre qu’à moi même car j’avais oublié ma carte d’identité qui était restée avec ma convocation pour les épreuves du BAC la semaine suivante. J’ai quand même passé de bons moments avec mes amis et j’ai pu observer et assister à de très belles perfs. Je suis encore plus déterminé pour l’année prochaine !😉

  1. Quand et comment as-tu découvert l’apnée ? Depuis combien de temps pratiques-tu en club dans un souci d’entraînement et de compétition ?

J’ai été attiré par le monde sous-marin et l’apnée très tôt mais ce n’est que vers 14 ans que j’ai pu intégrer un premier club d’apnée. Cela fait maintenant 2 ans que je m’entraîne dans une optique de compétition auprès de Jérôme Chapelle et de la GG team. Je viens de finir ma 2ème saison de compet.

  1. Qui sont tes références, tes modèles, tes guides, bref les gens que tu apprécies dans le milieu de l’apnée en particulier, et dans la vie en général, qui t’aident pour ta pratique ?

 La liste va être longue et surement incomplète mais je pense d’abord à mon coach Jéjé (Jérôme Chapelle) avec lequel j’évolue en toute confiance, Guigui (Guillaume Bussière) qui est pour moi un modèle d’implication et une source de motivation, et le reste de la team avec qui je partage de super moments lors de nos stages et compets. Mais je n’oublie pas d’autres compétiteurs qui me donnent de précieux conseils et que j’ai plaisir à retrouver sur le circuit. Enfin, comme modèles avec l’envie d’avoir un parcours similaire, je dirais Alexey Molchanov, William Trubridge, Guillaume Néry, Morgan Bourc’his et pleins d’autres !

Et une mention spéciale à mes parents😉

  1. Considères-tu l’apnée comme un sport, ou comme autre chose ?

Oui je considère l’apnée comme un sport avec toutes les exigences que cela implique tant mentales que physiques, mais comme je l’ai déjà dit, je vois d’abord ce sport comme une passion et un mode de vie.

maxime pature

  1. Pourquoi pratiques-tu l’apnée ?

Car c’est le sport dans lequel je m’épanouis le plus !

  1. Quelles autres disciplines t’aident dans ton entraînement ? Vélo ? Muscu ? Natation ? Sophrologie ? Yoga ? Visualisation ? Autre ?

Je pratique le trail, le vélo de route, le VTT pour le cardio. Je fais aussi de la muscu et du ski de fond lors des stages de la team en hiver. J’utilise aussi la visualisation avant une compet mais il faudrait que je m’y mette plus sérieusement.

10. Combien d’entraînements, tout confondu, fais-tu par semaine ? Combien d’heures au total ?

Jérôme planifie mes entrainements en fonction des différentes échéances mais j’ai, en moyenne, 6 entrainements par semaine. Pour être sincère, je n’ai jamais calculé combien d’heures cela pouvait représenter.

11. Quelles sont tes disciplines préférées (STA, DYN, DNF, CWT, FIM, CNF, etc.) ?

Je n’ai aucune préférence. Elles ont chacune leurs spécificités et c’est pour cela que j’ai envie de toutes les explorer… Mais avec quand même une attirance pour la profondeur.

12. Quelle a été, à peu près, ton échelle de progression en STA depuis que tu débuté ? Des phases de progression rapide ? De la stagnation ? Voire de la régression ? Comment ça se gère au quotidien ?

Lors de mes premières compétitions, j’ai fait 5’09 puis 5’49, 6’01 et 5’45 la saison dernière. Et cette saison j’ai réalisé 6’05, 6’01, 6’28 et 6’22. Je ne pense pas à le gérer, juste à essayer de donner à chaque fois le meilleur de moi même.🙂 Je reste attentif autant à ma progression qu’à mes perf.

maxime pature

13. Question matos, quelle monopalme utilises-tu ? Combien de kilos au plomb de cou en DNF et en DYN ? Quelle combinaison en DNF ? En DYN ? En STA ?

Jusqu’à présent, j’utilise une mono Leaderfins mais pour la rentrée, je vais opter pour une Oleg ! J’ai un plomb de coup d’environ 3,5Kg que j’utilise pour le DYN et le DNF. En compétition, j’ai une combi de nage pour les épreuves de dynamique. Et pour le statique j’utilise une Elios en 5mm.

14. Entre Jérôme Chapelle et toi, comment ça se passe ? Quels sont les liens spécifiques qui se créent entre un athlète et son coach ?

L’entente est parfaite, il y a beaucoup d’échanges entre Jéjé et moi. Nous entretenons confiance, respect et plaisir. J’aime sa personnalité et sa façon de nous coacher.

15. Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui veut débuter l’apnée ? Puis à quelqu’un qui pratique mais qui stagne dans ses performances ?

Je ne pense pas avoir assez d’expérience pour donner des conseils. Mais je dirais qu’il ne faut jamais oublier qu’on fait de l’apnée pour en tirer du plaisir !

16. Un mot de la fin ?

A très bientôt sur les bords des bassins ou le long d’un câble !  :)

maxime pature

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s