Ocean-gravity-nery-film-apnee-9

Ocean Gravity : le nouveau film en apnée de Guillaume Néry et Julie Gautier

C’est à Rangiroa, en Polynésie, que Guillaume Néry et Julie Gautier nous entraînent dans un nouveau courant apnéique. Après « Freefall » en mai 2010, et « Narcose » en mai 2014, voici leur troisième film, sorti ce jeudi 11 décembre sur les écrans web de notre planète apnée : Ocean Gravity.

Côté bande-son, tout commence par la résonance plutôt aigue d’un gong électronique, et d’une corde synthétique plutôt grave. On survole un sol quasi-lunaire. Sommes-nous sur une comète grâce à la sonde Rosetta ? C’est à s’y méprendre.

Ocean-gravity-nery-film-apnee-1
Une autre planète bleue.

Ici, maintenant, la surface de la Terre vue depuis l’espace, cette sphère de bleu et de blanc, entourée de noir. Ça y est, l’image se retourne. C’est sous l’eau que nous sommes, et non dans l’exosphère de notre planète bleue.

Ocean-gravity-nery-film-apnee-2
Guillaume Néry, apnéiste et astronaute, filmé en apnée par Julie Gautier.

Soudain, un corps. Un corps plié, comme un foetus à naître, ou bien un astronaute assis dans son siège gravitationnel. Ce corps tourne sur lui-même, dans un lâcher-prise dont on ne sait s’il vient du haut des étoiles, ou du bas des abîmes.

La caméra de Julie Gautier lentement se rapproche du corps de Guillaume Néry. La musique des amants peut commencer. Apnée.

Le corps de l’apnéiste, emporté par la vitesse d’un courant pacifique, se met en conscience et mouvement. Ici pas de guerre mais des pas d’équilibriste sur une highline liquide et invisible, et c’est l’atterrissage sous-marin. Une course d’élan, avant le saut.

Ocean-gravity-nery-film-apnee-4
La séquence « saut en longueur » du film Ocean Gravity.

Cette fois-ci, le saut n’est pas en profondeur, mais en longueur. S’ensuit une course folle, effrénée, toujours sur la musique électro  de « The Glitch Mob » et de leur album « Drink the sea », cela ne s’invente pas.

Ocean-gravity-nery-film-apnee-5
Le décor lunaire de la Passe de Tiputa à Rangiroa, où un fort courant naît de la marée montante.

Vous l’aurez compris, nous sommes ici à la croisée des univers qui hantent Guillaume Néry et Julie Gautier : le bleu, la profondeur, la beauté, la vitesse, et des films comme Gravity ou Drive en électrons libres et esthétiques. Julie et Guillaume ne vont pas à contre-courant. Ils n’inventent pas une nouvelle vague. Ils créent LEUR propre courant, et c’est sublime.

Ocean-gravity-nery-film-apnee-3
Guillaume Néry en apesanteur.

Pour aller plus loin :
http://www.lesfilmsengloutis.com/films/oceans-gravity/

Une réflexion sur “ Ocean Gravity : le nouveau film en apnée de Guillaume Néry et Julie Gautier ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s