Guillaume Néry, quelques secondes avant son départ pour.........-139m. Photo : Stéphane Tourreau.

Guillaume Néry, -139m et………sain et sauf

L’apnée profonde française a bien failli perdre son charismatique leader ce matin. Guillaume Néry, en pré-compétition pour les Championnats du monde AIDA en mer qui débutent demain à Chypre, a été victime d’une erreur humaine. Heureusement, tout est bien qui finit bien.

On dit souvent que les accidents les plus dramatiques sont une accumulation de facteurs. Ce matin, un seul facteur, une seule erreur a failli coûter très cher à Guillaume Néry. En 2015, comment est-il possible de se tromper de 10 mètres sur la longueur d’un câble ? Aberrant ! C’est pourtant ce qui est arrivé.

Guillaume Néry avait annoncé -129m, pour une tentative de record du monde en poids constant (CWT). Malheureusement, ce sont -139m qui l’attendaient au fond avec la plaquette. La faute à………..un morceau de scotch !

Parvenu à cette profondeur incroyable (13m de plus que son record personnel), Guillaume entame sa remontée. Sa lucidité ne durera malheureusement pas, puisque Guillaume n’a plus du tout de souvenirs de sa remontée, et ce jusqu’à ce qu’il soit placé sous oxygène sur le bateau. Tombé en syncope vers -15/-20m, ce sont les réflexes et les pulsions de vie de Guillaume qui lui ont permis de remonter de -139m. Sa participation pour ces Championnats du monde est évidemment annulée, mais avant tout, nous lui souhaitons désormais un prompt rétablissement auprès de siens.

Guillaume tombe en syncope après une apnée de plus de 3.50min. Crédit photo : Daan Verhoeven.
Guillaume tombe en syncope après une apnée de plus de 3.50min. Crédit photo : Daan Verhoeven.

Nos confrères de France Apnée ont pu interviewer Guillaume Néry tout à l’heure, voici le début de l’interview :

► FRANCE APNEE : la première question est très simple : comment vas-tu ? Comment te sens-tu ?

► GUILLAUME NERY : Je vais beaucoup mieux. Très fatigué, mal au crâne et un peu mal aux poumons à cause du squeeze. Mais c’est surtout émotionnellement que j’ai pris une claque.

► FRANCE APNEE : Ce matin quand tu es arrivé sur le bateau est-ce que que tu étais confiant ? La nuit précédente a-t-elle été tourmentée ou tu étais déterminé à plonger ?

► GUILLAUME : Les veilles de perfs sont toujours tourmentées. Même si j’ai pas eu autant d’angoisse que la veille des 126m, j’étais un peu nerveux. Sur le bateau, j’ai réussi à maîtriser mes émotions et j’ai pu rentrer dans un certain état de sérénité et de confiance. Au vu de mes 126m, il n’avait aucune raison que la plongée se passe mal.

► FRANCE APNEE : Abordons cette incroyable descente à -137m d’après ton profondimètre ! Comment as-tu vécu ta descente ? Est-ce qu’à un moment tu n’as pas senti que les sensations étaient inhabituelles ? N’utilises-tu pas d’alarme sur ton ordinateur de plongée pour t’avertir d’une certaine profondeur ?

Pour lire la suite : http://www.franceapnee.com/actualites/interview-exclusive-de-guillaume-nery-apres-sa-descente-a-139m-je-nai-plus-envie-daller-profond-et-lincident-de-ce-matin-me-conforte-dans-cette-idee/

À lire également : l’article sur Guillaume Néry de Paris Match

« À cause d’ une erreur technique des organisateurs, le champion du monde d’ apnée est tombé en syncope et renonce à la compétition. Limassol, sur la côte sud de l’île de Chypre, le 10 septembre, la convocation officielle aux championnats du monde d’apnée est à 9 heures. Arrivé sur la plate-forme à 7 h 30, Guillaume Néry a tout le temps de se préparer : respiration, concentration, stretching et une foule de rituels pour entrer dans sa bulle, mettre son organisme au ralenti, presque en hibernation pour consommer moins d’oxygène. « Un peu plus tôt, j’avais annoncé la couleur : j’irai à 129 mètres pour battre le record du monde. Le 8 septembre, j’avais atteint 126 mètres avec beaucoup d’aisance, en éprouvant une grande fraîcheur lors de cette plongée. Je me sentais au top de ma forme. »

Lire la suite sur : http://www.parismatch.com/Actu/Sport/La-derniere-plongee-Guillaume-Nery-835145

Guillaume Néry, quelques secondes avant son départ pour.........-139m. Photo : Stéphane Tourreau.
Guillaume Néry, quelques secondes avant son départ pour………-139m. Photo : Stéphane Tourreau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s