Archives du mot-clé les films engloutis

Julie Gautier, l’interview d’une réalisatrice en apnée

Jusqu’à il y a peu, la communauté des apnéistes connaissait Julie Gautier comme étant la compagne de Guillaume Néry et avec qui, ensemble, ils faisaient des films « engloutis ».  Mais ça, c’était avant une collaboration dont nous avons déjà parlé ici ou . Apnée Savoie a souhaité mettre le coup de projecteur sur Julie et son travail en tant que réalisatrice, voici son interview (english version at the end).

1. Julie Gautier, vos papiers s’il vous plaît ? 🙂 
35 ans, née à la Réunion. Citation favorite : « La vie n’est pas un long fleuve tranquille, c’est un océan de possibilités. »

2. Si on revient 6 à 7 ans en arrière, quels films aimais-tu ? Quels réalisateurs ? Quels univers ?
J’adore la science-fiction et les films un peu tordus comme « Mulholland drive » de David Lynch. J’aime Tim burton, Christopher Nolan, Danny Boyle, Terrence Malick. Je suis tombée récemment amoureuse du cinéma de Xavier Dolan aussi.

Mommy, l'un des films de Xavier Dolan
Mommy, l’un des films de Xavier Dolan. La scène culte, où le fils repousse les limites du cadre de l’image.

3. Tu réalises tes shootings en apnée. Pourquoi ce choix ? Est-ce que tu suis un entraînement sportif spécifique ?
Je filme en apnée principalement parce que je n’aime pas la plongée bouteille, et en plus ça me donne une liberté bien supérieure, tout en ouvrant le champ des possibles en terme de cadrage. Sinon, pour ce qui est de l’entraînement, je chasse depuis toute petite, et j’ai fait de l’apnée en compétition, alors je surfe sur mes acquis !

Julie Gautier, réalisatrice, mais apnéiste avant tout !
Julie Gautier, réalisatrice, mais apnéiste avant tout !

4. Si on se concentre sur la période avant Free Fall, avais-tu déjà des idées précises en tête ?
J’avais commencé à écrire le scénario de Narcose bien avant celui de Freefall, et c’est grace au succès de ce dernier que j’ai eu le cran de faire Narcose. Lire la suite Julie Gautier, l’interview d’une réalisatrice en apnée

Publicités

Clip Runnin'(lose it all) de Beyoncé : l’interview « comment tout a commencé »

Dans notre précédent article consacré à la sortie du dernier clip de Beyoncé et Arrow Benjamin, co-produit par Naughty Boy, deux apnéistes français sont à l’origine de l’un des plus beaux clips musicaux de l’année : Guillaume Néry et Alice Modolo, sous la co-direction de Julie Gautier. Guillaume a répondu à nos questions pour nous expliquer comment tout a commencé et comment s’est passé le tournage.

In our previous article dedicated to the release of the last clip of Beyoncé and Arrow Benjamin, coproduced by Naughty Boy, two french freedivers are at the origin of one of the most beautiful musical clips of the year : Guillaume Néry and Alice Modolo, with a Julie Gautier’s co-realization. Guillaume answered our questions to explain to us how everything began and how was the shooting.

Guillaume Néry et Alice Modolo, deux apnéistes français pour le dernier clip de la chanteuse américaine Beyoncé.
Guillaume Néry et Alice Modolo, deux apnéistes français pour le dernier clip de la chanteuse américaine Beyoncé. Guillaume Néry and Alice Modolo, two french freedivers for the last clip of the American singer Beyoncé.

L’interview de l’apnéiste Guillaume Néry (english version at the bottom)

1. Guillaume, tu as une actualité dense en ce moment, entre les Championnats du monde à Chypre, et cette très belle surprise avec Beyoncé. Tout d’abord, à froid, comment te sens-tu aujourd’hui par rapport à l’accident des -139m ?
Cette semaine fut très riche en émotions. Je suis passé par tous les états. J’ai bien récupéré physiquement et mentalement de cette incident. J’ai pris beaucoup de recul et je me dis même aujourd’hui que cet incident m’a aidé à me conforter dans ma décision de mettre la compétition et les records de côté.

Runnin-lose-it-all-beyonce-guillaume-nery-alice-modolo-19
2. Alors ce clip Runnin’(Lose it all) avec Beyoncé et Naughty Boy, comment est-ce arrivé ? Comment « deux frenchies » se retrouvent approchés par la plus grande star de la pop américaine ?
À la base, on a été contactés au printemps dernier par Charlie Robins, le co-réalisateur du clip. Il avait en tête une idée de clip sous-marin pour l’artiste Naughty Boy. Charlie nous a contacté après avoir vu notre dernier film Ocean Gravity et voulait vraiment collaboré avec nous. Il se trouve que Julie avait écrit depuis plusieurs mois un scénario très similaire à ces idées. Ils ont mis leurs idées en commun, et voila comment le projet est né.

« Puis nous avons eu la surprise au cours de l’été que Beyoncé allait être associée, peut-être, à cette chanson. Nous avons eu la confirmation, comme tout le monde il y a 2 jours en découvrant le teaser ! Quelle belle surprise ! »

L’équipe de production nous a totalement délégué l’organisation du tournage. Nous avons choisi de travailler avec Alice Modolo, notre amie et surtout qui, en plus d’être une championne d’apnée, avait déjà quelques expériences de tournage à son actif. Puis nous avons retravaillé avec notre chef opérateur Jacques Ballard, avec qui nous travaillons depuis 4 ans, et qui fut un acteur majeur de la réussite de Narcose. Enfin, nous avons choisi de travailler sur l’atoll de Rangiroa avec la même équipe que pour Ocean Gravity, le club Y AKA Plongée Rangiroa. Lire la suite Clip Runnin'(lose it all) de Beyoncé : l’interview « comment tout a commencé »