Archives du mot-clé marie pierre ekstets

Marie Ekstets aux Championnats du Monde AIDA 2016 par équipe

Après une saison 2016 diablement efficace et un titre de vice-championne de France FFESSM, notre apnéiste Marie Ekstets est en ce moment-même aux Championnats du monde AIDA par équipe qui se tiennent à Kalamata, en Grèce.


« En ayant validé proprement toutes ses performances, amélioré tous ses records personnels, et réalisé la meilleure performance féminine en statique lors de ces championnats du monde par équipe, Marie Ekstets est tout simplement heureuse, elle qui a découvert l’apnée il n’y a même pas deux ans…! Un grand bravo à elle ! »


Les épreuves se déroulent sur 10 jours et sont au nombre de 3 :

  • le poids constant en monopalme (CWT)
  • le statique (STA)
  • le dynamique monopalme (DYN).

L’équipe de France AIDA féminine est composée de :

  • Marie Ekstets
  • Justine Nicolas
  • et Émilie Vernier
De gauche à droite : Justine Nicolas, Marie Ekstets, Émilie Vernier. Crédit photo : AIDA France.

Épreuve de poids constant (CWT)

Ce lundi 19 septembre avait donc lieu l’épreuve de profondeur en mer, épreuve la plus récente pour Marie qui ne comptabilise qu’une dizaine de plongées en lac depuis ses débuts dans le monde du « dessous » il y a quelques semaines…
Verdict ? 35 mètres validés ! Un bon début pour attaquer ces championnats du monde…

Les deux autres membres de l’équipe, Justine Nicolas et Émilie Vernier, valident elles aussi respectivement 40m et 45m.

L’équipe de France AIDA au complet. Crédit photo : AIDA France.

L’épreuve de statique (STA)

Ce jeudi 22 septembre avait lieu la première épreuve piscine : le statique. Marie sait ce qu’elle a à faire : performer et valider.
2ème verdict ? 6.39min ! Nouveau record personnel, 1ère performance féminine de ces championnats et qui la classe parmi les meilleures mondiales de la discipline…! Énorme…!!!

Au niveau de l’équipe, Émilie Vernier valide 5.41min et Justine Nicolas 4.58min.
Pour l’instant, après ces deux épreuves de profondeur et de statique, l’équipe de France féminine se classe 8ème de ces Championnats.

Jusqu’au bout des ongles ! 🙂
img_8560
Kalamata 2016.

L’épreuve de dynamique monopalme (DYN)

Ce samedi 24 a donc eu lieu l’épreuve de monopalme, et quelle épreuve ! La dernière, donc tout se joue là pour le podium définitif par équipe…

Chez les filles, notre Marie internationale valide un solide 170m et améliore son PB de 20 mètres, énorme ! N’en doutons pas : il y en a encore sous la palme… Ce sera l’objectif de la prochaine saison. (suite du texte : voir ci-dessous)


marie-esktets-apnee-kalamata-2016
Marie Ekstets au départ de l’épreuve de DYN.


Émilie Vernier tente le tout pour le tout avec 180m, mais sort en syncope : carton rouge. Dommage pour l’équipe… Les chances d’améliorer le classement général s’arrêtent là… Quant à Justine, après une très belle saison, elle fait une contre-performance avec 133m (203m validés aux Championnats du monde individuel en juin dernier).

Chez les garçons, quel suspense ! En hommes d’expérience, Guillaume Bussière valide 250m et Alexis Duvivier 270m. On attend désormais Vincent Matthieu…… qui sort à 224m ! Et au niveau du classement général chez les hommes, l’équipe de France Hommes est VICE-CHAMPIONNE DU MONDE !!! Yes !

Attendez, attendez, ce n’est pas fini… Lors de l’épreuve de profondeur, l’organisation a fait une très grosse erreur (-20m sur la mesure du câble…). Erreur de l’organisation qui coûte très très cher à l’équipe de France… Pourquoi ? Parce que les français ont été très très sport en acceptant de prendre à leur charge l’erreur de l’organisation (101m qui se sont transformés en 81m, la profondeur effectivement atteinte puisque le carton blanc était placé à 81m…). En jouant la sportivité, nos français laissent donc le titre de champions du monde à l’équipe tchèque… Bref, encore beaucoup de rebondissements !

En ayant validé proprement toutes ses performances, amélioré tous ses records personnels, et réalisé la meilleure performance féminine en statique lors de ces championnats du monde par équipe, Marie Ekstets est tout simplement heureuse, elle qui a découvert l’apnée il n’y a même pas deux ans…! Un grand bravo à elle !


Crédit photo : AIDA France.
LA TEAM FRANCE par équipe AIDA 2016 ! En haut, de gauche à droite : Guillaume Bussière, Vincent Matthieu, Cyril Paulet (capitaine), Alexis Duvivier. En bas, de gauche à droite : Marie Ekstets, Justine Nicolas, Emilie Vernier. Crédit photo : AIDA France.
Publicités

Marie Ekstets : vice-championne de France 2016 !

Elle a été LA révélation des Championnats de France FFESSM 2016 à Chartres, découvrez qui est Marie Ekstets au travers de cette interview.


1. Vice-championne de France en statique, vice-championne de France en sans palme, et vice-championne de France au classement général ! En un mot, Marie, comment te sens-tu ? 

ACCOMPLIE !

Marie Ekstets, 1ère participation à des Championnats de France, eh bien elle en devient la vice-championne !

2. Mais avant de commencer, prénom, nom, âge, ville, nom du club ! Et une devise éventuellement ?

Marie-pierre EKSTETS, 32 ans, Aix les bains, club CPALB. Ma devise ? « Quand on veut, on peut. »

3. Tu as été LA grande révélation de ces championnats de France en terminant avec 420 points au combiné. Dans quel état d’esprit as-tu abordé cette compétition ? Quel a été ton cheminement cette saison ?

Cette compétition était la dernière de l’année, la finalité d’un entrainement de 7 mois 1/2. J’étais contente de participer aux Championnnats de France et je voulais voir l’ambiance d’une telle compétition, le stress que ça engendrait sur les compétiteurs. Un état d’esprit serein et curieux je dirais !

Cette saison, j’ai enchaîné les compétitions sur les 2 circuits (FFESSM et AIDA) car je voulais me familiariser avec le déroulement d’une journée de compet, surtout l’enchaînement des épreuves et les sensations.

Entre Brice Lequette et Olivier Elu.

4. Au fait, quand et comment as-tu débuté l’apnée ?

C’était en Egypte pendant des vacances en janvier 2014, où mon chéri Philippe me lance le défi de faire un aller / retour sans respirer… CAP !

5. Revenons en détail sur les épreuves de ces championnats. Comment s’est déroulée ton épreuve de statique (2ème place avec 6.06min) ?

Déjà je me suis faite surprendre pour la température de l’eau, plus froide qu’annoncée, et par conséquent ma combi de 2 mm n’était pas assez chaude !! Ensuite, j’ai dégluti assez rapidement et j’attendais le cap des 3min.Mes contractions sont venues et là, c’est la lutte… mais controlée ! Je savais où j’en étais mais je me suis moins évadée que d’habitude. Tant pis pour les bonnes sensations, j’écoute mon coach en qui j’ai entière confiance, il me dit 6min je pense à mon protocole et je sors : 6min06.

image


6. Idem pour le dynamique, comment as-tu abordé l’épreuve et ta performance de 150m (- 3m de pénalité pour mur non touché au départ), en sachant que tu travailles avec une monopalme vieille de bientôt 15 ans et toute rafistolée ?!

Je suis déçue de mes 150m en DYN. J’ai fait une mauvaise recup du statique, et à 50m mes jambes sont devenues lourdes !!! Je me suis appliquée sur la technique et je sors à 150. GRHHHH !!!

Vice-championne de France en DNF !

7. Tu clôtures la journée de dimanche en étant 2ème au classement général, mais rien n’est joué car le classement est très serré avec Anne Borgat qui joue également le combiné. Comment envisages-tu les choses pour l’épreuve du lendemain ?

Je joue le combiné, demain je me fais plaisir, j’aime le DNF, donc aux sensations…

8. Alors justement, le lendemain, c’est l’épreuve du sans palme. Comment gères-tu la fatigue de la veille ? Peux-tu nous raconter un peu ta performance à 126m ?

La recup ? Vélo, resto, dodo ! Le lendemain, j’arrive au départ, tranquille, je me sens bien, une bonne inspi et go ! J’aime bien sentir la glisse alors je nage beaucoup avec la force des bras… 100m, je tourne mais je paye ma nage en force pas économique, je sors à 126m, mon record !

Et vice-championne de France au classement général…!

9. Ta saison s’arrête là où tu poursuis encore un peu ? Est-ce qu’il y a une discipline que tu as particulièrement envie de développer ?

Echirolles puis Lyon par équipe, le concept d’Alain Richiou est sympa et novateur ! Sinon, les 3  disciplines ! Le statique car je ne le travaille pas, le dyn et le dnf en essayant de trouver le meilleur rapport force / vitesse (glisse). En fait, je voudrais progresser dans ma technique de nage pour qu’elle soit la plus économique et efficace possible ! Et trouver l’allure qui me corresponde sous l’eau !

10. Un petit mot de la fin ? Un conseil pour des jeunes apnéistes féminines ?

Faites vous plaisir sous l’eau ! 🙂

image
Crédit photo : PSM Café