Archives du mot-clé record du monde

300m DYN ! King Arthur Guérin-Böeri aux commandes !

Championnats du monde CMAS d’apnée indoor à Lignano. 11 juin 2016, une date qui restera gravée ! Pourquoi ? Parce que pour la première fois, un homme réalise la distance de 300 mètres sous l’eau en dynamique monopalme, sans respirer. Il est français, il s’appelle Arthur Guérin-Böeri, et c’est juste énorme !


Après la déception mercredi suite à sa disqualification en DNF (223 mètres), Arthur devait avoir la rage. Rage qu’il a su accepter et transformer en une énergie fantastique.

image
Quelques secondes avant le départ…

Car il en a fallu de l’énergie pour toucher le mur des 300 mètres. On se rappelle, l’an dernier, le français Alexis Duvivier avait réalisé la distance incroyable de 294 mètres en Dynamique. Un an plus tard, c’est Arthur Guérin-Böeri qui s’octroie ce très beau privilège.

Privilège ? Pas certain… Arthur découvre l’apnée en 2010, il fait ses premières compétitions durant la saison 2012-2013, puis clôture en beauté sa première saison de compétition en 2013 par son 1er titre de champion du monde en DNF (sans palme) avec 200 mètres parcourus.

3 années se sont passées depuis, avec des hauts, des bas, mais tout de même plus de hauts ! On savait Arthur très très fort en DNF, sa première discipline de prédilection. On savait Rthie également très bon en DYN, mais peu de monde l’attendait réellement sur cette discipline.

Et pourtant ! Avec ses 300 mètres parcourus en Dynamique, Arthur Guérin-Böeri bouscule la petite sphère des apnéistes à plus de 250m, et de la plus belle des manières !

Voici la vidéo des 300m justement :

Et si vous souhaitez en savoir un peu plus sur Arthur, vous pouvez relire son interview ultra-complète que nous avions publiée en 2013 : https://apneesavoie.wordpress.com/2013/08/26/interview-de-arthur-guerin-boeri/

Concernant les performances en apnée, jusqu’où iront-ils ? Personne ne le sait. Une chose est certaine : Arthur, tu es le roi !

image
Arthur Guérin-Böeri réalise l’incroyable performance de 300m en DYN lors des Championnats du monde CMAS à Lignano.
Publicités

Guillaume Néry, -139m et………sain et sauf

L’apnée profonde française a bien failli perdre son charismatique leader ce matin. Guillaume Néry, en pré-compétition pour les Championnats du monde AIDA en mer qui débutent demain à Chypre, a été victime d’une erreur humaine. Heureusement, tout est bien qui finit bien.

On dit souvent que les accidents les plus dramatiques sont une accumulation de facteurs. Ce matin, un seul facteur, une seule erreur a failli coûter très cher à Guillaume Néry. En 2015, comment est-il possible de se tromper de 10 mètres sur la longueur d’un câble ? Aberrant ! C’est pourtant ce qui est arrivé.

Guillaume Néry avait annoncé -129m, pour une tentative de record du monde en poids constant (CWT). Malheureusement, ce sont -139m qui l’attendaient au fond avec la plaquette. La faute à………..un morceau de scotch !

Parvenu à cette profondeur incroyable (13m de plus que son record personnel), Guillaume entame sa remontée. Sa lucidité ne durera malheureusement pas, puisque Guillaume n’a plus du tout de souvenirs de sa remontée, et ce jusqu’à ce qu’il soit placé sous oxygène sur le bateau. Tombé en syncope vers -15/-20m, ce sont les réflexes et les pulsions de vie de Guillaume qui lui ont permis de remonter de -139m. Sa participation pour ces Championnats du monde est évidemment annulée, mais avant tout, nous lui souhaitons désormais un prompt rétablissement auprès de siens.

Guillaume tombe en syncope après une apnée de plus de 3.50min. Crédit photo : Daan Verhoeven.
Guillaume tombe en syncope après une apnée de plus de 3.50min. Crédit photo : Daan Verhoeven.

Nos confrères de France Apnée ont pu interviewer Guillaume Néry tout à l’heure, voici le début de l’interview :

► FRANCE APNEE : la première question est très simple : comment vas-tu ? Comment te sens-tu ? Lire la suite Guillaume Néry, -139m et………sain et sauf

Record du monde DNF à 225m pour Goran Colak !

Goran Colak 225m

Comme vous le savez sûrement déjà, le croate Goran Colak avait fait l’annonce de battre le record du monde en DNF détenu par Dave Mullins avec 218 mètres. Eh bien, comme qui dirait : vini, vidi, vici ! Goran Colak a frappé fort, avec 225 mètres ! Revenons sur la vidéo prise de la performance.

Notre croate favori est réglé comme une horloge : 30 secondes pour parcourir 25 mètres, du début jusqu’à la fin. Sa performance de 225 mètres a été réalisée en 4.30 min, on retombe donc bien sur nos 30 secondes aux 25 mètres. Le nouveau détenteur du record mondial en DNF exécute 2.5 mouvements complets lors de son premier 25m, puis monte progressivement (la majeure partie de la performance est faite avec 3 mouvements aux 25m) jusqu’à 5 mouvements lors du dernier 25m.

Si on regarde le style, c’est bien du Goran Colak : des grosses poussées au mur (il a tout intérêt de par son gabarit et le poids qu’il traîne au cou et à la ceinture, peut-être 8 à 10 kg de plomb….), un style de nage très décontracté au niveau des jambes (pliées, voir relevées) pour consommer le moins possible, de grosses poussées de bras, etc. Un styliste pur aurait beaucoup à dire : manque de gainage, jambes pas tendues et pas alignées, virages pouvant être optimisés, etc. Mais en même temps, il est champion du monde ! Alors les critiques…

On sait que le « bébé » fait environ 9 minutes en statique. Sa performance en DNF a duré exactement 4.30 minutes, soit la moitié de son temps en statique, à un rythme de 30 secondes pour parcourir 25 mètres. Ce qui, en soi, n’est pas très rapide, et est même plutôt lent. Mais c’est sa stratégie, et il sait qu’il fait 9 minutes en statique, et que sa position en DNF après une poussée ressemble beaucoup à du statique (jambes complètements détendues).

Donc, si on adopte le style Goran Colak, mais adapté à nos temps en statique, cela donnerait par exemple :

–          9.00 minutes en statique = 225m en DNF (performances de Goran Colak)

–          6.00 minutes en statique = 150m en DNF

–          5.30 minutes en statique = 137.5m en DNF

–          5.00 minutes en statique = 125m en DNF

–          4.00 minutes en statique = 100m en DNF

–          3.00 minutes en statique = 75m en DNF

Or on sait désormais que quelques apnéistes sont dans les 6.00 minutes en statique, mais réalisent des performances en DNF de 160, 170, voire 180 ou 190 mètres, au lieu de 150 mètres prévus en théorie. Donc sur le papier, la performance de Goran Colak pourrait être encore améliorée ! Il semble que deux types de morphologie existent en DNF :

–          le beau bébé bien grand et un peu lourd, bien chargé avec souvent entre 8 et 10 kg de plomb (cou et ceinture), pour profiter au maximum des poussées et de l’inertie engendrée

–          le gabarit plutôt mince et athlétique, beaucoup plus léger, et chargé avec 2 à 3 kg de plomb (cou uniquement), pour être plus rapide

Pour conclure, qui a tort, qui a raison ? Aucun mon Général ! Encore une fois, l’expérience nous prouve qu’il y a des pratiques excellemment maîtrisées mais très divergentes dans leur stratégie propre. A chacun donc de trouver la voie qui lui correspond le mieux, et une fois trouvée, ne rien lâcher, s’entraîner, s’entraîner, s’entraîner, encore et encore.