Archives pour la catégorie Actualités

2ème manche de Coupe de France AIDA 2014 à La Ciotat

Podium combiné La Ciotat 2014 AIDA
Podium combiné : Morgan Bourch’is en 3, Guillaume Bussière en 1, Nicolas Fougerousse en 2. Photo : Anne Maury.

Texte AIDA FRANCE, tous droits réservés. Photos : www.psmcafe.com, tous droits réservés. Pour découvrir le fabuleux travail de Jean-Charles Maes, rendez-vous sur http://www.psmcafe.com/index.php?page=photos

« Il faisait beau sur La Ciotat ce dimanche 17 mars ! Et pas seulement sur la terrasse du bassin de 25 mètres de la piscine Jean Boiteux. Pour la 11ème fois, la « Génération Grand Bleu » emmenée par Pierre Vigouroux organisait une manche de la Coupe Aida France. Comme chaque année l’ambiance est au rendez-vous et les habitués de cette compétition si chaleureuse se retrouvent avec plaisir à partir de 8h. Sur cette édition on compte 38 compétiteurs inscrits, dont 10 femmes. Une compétition aux accents internationaux puisqu’on y verra représentées la Russie, l’Allemagne, l’Angleterre et la Belgique. Sans frontières d’expériences non plus puisque trois apnéistes y feront leur première expérience, dont Dominique 15 ans et Anthony 17 ans.

La matinée est consacrée au statique. Les annonces vont de 1 à 6 minutes. Les femmes vont ouvrir le bal très sérieusement car Marianna Krupnitskaya et Audrey Palma, qui avaient toutes deux annoncé 1’00 et passent ainsi ensemble dans l’une des premières séries, vont valider respectivement 5’58 et 5’52 ! Voilà de quoi lancer avec élégance une très belle matinée de statique. Par la suite Karine Bergami nous offre un joli 4’59, Marie Devanlay et Béatrice Del Negro passent les 5 minutes avec respectivement 5’05 et 5’23, l’allemande Barbara Jeschke confirme à 5’01 et Béatrice Bozon qui avait fait la plus grande annonce féminine réalise un très beau 6’01.

scarone
Régis Scarone à la sortie du statique, avec 7.52min ! Photo : psmcafe.com

Lire la suite 2ème manche de Coupe de France AIDA 2014 à La Ciotat

L’équilibre acido-basique (pH) des apnéistes

Mesure du pHL’apnée et le pH (potentiel Hydrogène), quelles sont les conséquences ? Les apnéistes, de par leur entraînement hypoxique et hypercapnique, ont une tendance à acidifier leur terrain. Quézako ? Le terrain, » c’est l’ensemble des liquides organiques dans lesquels baignent les cellules, le sang, la lymphe, etc. ». On parle de terrain neutre si le pH = 7, de terrain basique (ou alcalin) si le pH est supérieur à 7 (7.5 par exemple), de terrain acide si le pH est inférieur à 7 (6.5 par exemple). La sous-oxygénation a donc tendance à acidifier notre terrain. Or, « la cause majeure des maladies relève de l’encrassement, des surcharges ou des carences de notre terrain ».

Voici un article complet proposé par le naturopathe Christophe Vasey. Ce texte est extrait du livre  » Gérez votre équilibre acido-basique  » du même auteur.
« Deux questions sont souvent posées à propos de l’équilibre acido-basique :

  • Comment effectuer le test du pH urinaire et interpréter ses résultats pour déterminer si son terrain est acide ?
  • Comment doser correctement les compléments basiques utilisés pour corriger l’acidification du terrain.

 

1) Le test du pH urinaire : marche à suivre et analyse des résultats

Le test du pH urinaire est un test simple à effectuer et donne des informations très intéressantes sur l’état d’acidification du terrain. Il consiste à mesurer le pH de l’urine avec du papier tournesol, c’est-à-dire un papier spécialement conçu pour effectuer ce genre de mesure.

Pourquoi le pH de l’urine, renseigne-t-il sur le pH du terrain ?

Lire la suite L’équilibre acido-basique (pH) des apnéistes

1ère manche de Coupe de France AIDA 2014 à Sète

Christophe Bruel, Frédéric Sessa, Nicolas Fougerousse.

Ce dimanche 23 février 2014, a eu lieu la 1ère manche de Coupe de France AIDA 2014 à Sète (34). Un magnifique soleil accompagnait cette belle compétition de l’Open Sétois by Apnéeeau. Du très beau monde était présent : un duel splendide entre Guillaume Bussière et Frédéric Sessa, mais aussi Régis Scarone, Christophe Bruel, Jérôme Chapelle, Olivier Azzopardi, Xavier Delpit, entre autres. Et votre humble rédacteur pour représenter le club Apnée Savoie. Le Team GG Coaching était également en force puisque 8 membres étaient présents, et même bien présents avec 4 médailles ramenées à la maison ! Les compétiteurs devaient réaliser deux épreuves pour cette journée : l’épreuve de statique, et au choix le dynamique avec ou sans palme. Le soleil est au beau fixe sur la piscine Biascamano dès le matin, les organisateurs, les juges, le staff sécu, le médecin, tout le monde est sur le qui-vive, les compétiteurs peuvent affluer.

L’épreuve du statique

Jérôme Chapelle coache Olivier Azzopardi pour son voyage à 7.04min

Jérôme Chapelle est l’un des premiers à s’élancer, afin de garder sa disponibilité pour coacher son team par la suite. Il sort un magnifique 6.38min, qui deviendra ni plus ni moins que la médaille de bronze de l’épreuve ! Les performances s’enchaînent, Benjamin Girardot est à 5.18min, Maxime Pature sort un superbe 6.28min, Guillaume Bussière se préserve pour la future épreuve avec 5.00min, je sors à 5.48min, Paul Ogier sort à 5.40min mais réimerge les voies aériennes, Vanessa Perret sort à 4.55min et fait une petite erreur dans le protocole, Marie Devanlay sort à 4.42min et Audrey Palma prend la première place féminine avec 4.56min. Se prépare un autre beau duel en statique : Régis Scarone et Olivier Azzopardi. Régis prend la première place avec 7.32min, Olivier termine 2ème de l’épreuve avec un beau 7.04min !

Vanessa Perret au centre

Le classement STA hommes :

1er Régis Scarone 7.32min
2ème Olivier Azzopardi 7.04min
3ème Jérôme Chapelle 6.38min

Le classement STA femmes :

1ère Audrey Palma 4.56min
2ème Marie Devanlay 4.42min
3ème Marie-pierre Guiraud 2.36min

Lire la suite 1ère manche de Coupe de France AIDA 2014 à Sète

Stages GG Coaching : comment améliorer vos performances et atteindre vos objectifs

Comment améliorer vos performances et atteindre vos objectifs ? Tels sont les principaux enjeux des stages GG COACHING. 3 stages sont organisés dans les semaines à venir, il reste encore quelques places disponibles : un stage « STATIQUE », un stage « DYNAMIQUE », un stage « CHAMPIONNAT DE FRANCE ». Voici le détail :

– Stage Statique 2014, les 26 et 27 Avril  2014 à Villefontaine (38), organisé par GGcoaching et Sansbulles, encadré par Jérôme Chapelle. Le statique, « l’effort immobile » est trop souvent négligé par les compétiteurs et entraineurs en apnée, il nous semble pourtant être une des clefs de la progression en apnée. Jérôme Chapelle (Equipe AIDA France en statique 2007, 2009, 2011, 2013) vous propose de profiter de son expérience en terme d’entrainement lors d’un stage de 2 jours intenses les 26 et 27 Avril 2014. Lors de ce stage, individualisé (max 10 pers), vous découvrirez comment progresser dans cette discipline à travers : Expérimentation des plusieurs type de séances spécifiques, Préparation mentale, Assouplissements spécifiques à cette discipline, Travail de respiration, Optimisation de l’échauffement,  Point sur la nutrition en apnée.

– Stage Dynamique et DNF 2014, 01 et 02 Mars  2014 à Villefontaine (38), organisé par GGcoaching et Sansbulles, encadré par Jérôme Chapelle. Les épreuves de Dynamique palmes et sans palmes sont des disciplines extrêmement techniques et tactiques. Pour être performant et se faire plaisir, il va falloir faire des choix au niveau de la technique de nage, du matériel utilisé, de la vitesse de déplacement. Jérôme Chapelle (Equipe AIDA France 2007, 2009, 2011, 2013) vous orientera grâce à son expérience en terme d’entrainement (G. Bussière, X Delpit..) lors d’un stage de 2 jours intenses les 01 et 02 Mars 2014. Lors de ce stage, individualisé (max 10 pers), vous découvrirez comment progresser dans cette discipline à travers : Expérimentation des plusieurs type de séances spécifiques, Travail technique en DYN et/ou DNF avec retour vidéo en live, Optimisation du matériel (plombage, combinaison, palme….), Préparation mentale, Optimisation de l’échauffement, Point sur la nutrition en apnée.

Lire la suite Stages GG Coaching : comment améliorer vos performances et atteindre vos objectifs

Article Dauphiné Libéré : l’apnée poursuit sa progression en France

Nicolas Fougerousse (2ème au classement régional), du Club Apnée Savoie, a parcouru 175 mètres en dynamique monopalme. Une très belle performance.

«Avec cette compétition, nous voulons faire parler du club.» Pour Reda Guehria, président de l’association Eau Libre, cette deuxième édition du championnat régional d’apnée est une formidable vitrine. Et elle l’a été ! Une cinquantaine d’apnéistes venus de toute la France et une cinquantaine de spectateurs ont participé à la réussite de la journée.

Victoire de Marie Devanlay chez les femmes et de Olivier Elu chez les hommes

Après une lutte acharnée lors des trois épreuves de la journée, ce sont Marie Devanlay (320,946 points) de l’Aquatic Club Fidésien chez les femmes et Olivier Elu (459,108 points) de Lyon chez les hommes qui ont enlevé le classement général. Marie Devanlay a réussi à tenir 4’16 minutes (3e ) en apnée statique dans un silence de cathédrale. Elle a ensuite remporté l’épreuve d’apnée dynamique sans palmes (91,99 mètres) avant d’assurer en dynamique monopalme (2e avec 126,20 mètres). Chez les hommes, Olivier Elu, lui, a réussi 5’44 minutes (4e ) en apnée statique, 150 mètres en dynamique sans palmes pour se classer premier puis 171,5 mètres en dynamique monoplace (2e ).

Au niveau de la Haute-Savoie, c’est Vanessa Perret qui a remporté le classement général (317,882 points). Il s’agissait pourtant de sa première compétition depuis huit mois. « J’étais là pour me rassurer », a-t-elle déclaré. Avec ce résultat, on ne doute pas que cela soit fait.Chez les hommes, le vainqueur du combiné départemental est Nicolas Lalu (370,588 points). Les deux sont membres du club Eau Libre d’Annecy.

Reda Guehria attend désormais avec impatience l’édition 2015 : « Notre objectif est d’organiser la première Coupe de France des clubs », envisage-t-il.

Par K.S | Publié le 03/02/2014 à 06:06 | Le Dauphiné Libéré Copyright, tous droits réservés, 2014.

Eau Libre Contest 2014

Eau libre contest 2014

Màj du lundi 3 février :

Olivier Elu, Nicolas Fougerousse et Jean-Luc Rajon

Au lendemain de cette belle journée de compétition, voici notre compte-rendu ! Le Club Apnée Savoie jouait quasiment à domicile chez nos amis du Club Eau Libre, quel plaisir de ne pas devoir faire trop de route avant une compétition ! Nous arrivons à la piscine à 8H00, toute l’équipe de bénévoles, de juges, d’apnéistes sécurité est déjà en place. Les lignes d’eau sont prêtes, tout est parfait ! Le briefing se fait à 8H30, ensuite chacun va à sa préparation avant l’épreuve de statique (STA). Joan Sardano s’élance le premier et sort à 3.58min, mais une erreur dans le protocole de sortie l’empêche de valider sa performance. Philippe Guilloux part et sort 17ème avec 5.01min ! Je pars également et je sors 16ème avec 5.03min. Mon coach Jérôme Chapelle était présent à mes côtés, mais ces 5 minutes étaient bien difficiles à sortir.

Vanessa Perret, 1ère du combiné départemental et 2ème du combiné régional !

C’est justement Jérôme Chapelle qui prend la tête du classement avec un magnifique 6.23min ! Le champion de France en statique Alain Richioud prend la seconde place avec 6.16min. Et notre Maxime Pature, du team GG Coaching, prend la 3ème place avec 6.01min, impressionnant de régularité avec ses 6.05min de dimanche dernier à Décines ! Chez les femmes, c’est Sophie Bellin du club d’Échirolles qui prend la première place avec 4.18min ! Les 2ème et 3ème places sont gagnées respectivement par Valentine Pernot (4.17min) et Marie Devanlay (4.16min). C’est dire si le podium du statique féminin s’est joué à quelques secondes !

Lire la suite Eau Libre Contest 2014

Le team GG Coaching, premières compétitions !

GG Coaching team Guillaume Bussière
Guillaume Bussière en très grande forme !

Une partie du team GG Coaching était présente sur 2 compétitions ce dimanche 26 janvier : Guillaume Bussière pour la 2ème Manche de Coupe de France FFESSM 2014 à Angoulême, et Maxime Pature et Nicolas Fougerousse au Championnat départemental Rhône FFESSM 2014.

Guillaume Bussière explose tout et réalise le même nombre de points que lors des derniers Championnats de France FFESSM 2013 à Montluçon ! Dans le détail, cela donne 6.50min au statique (record personnel), 233m au DYN, et 155m au DNF, énorme pour une première compétition de la saison ! Un grand bravo !

À Décines dans le Rhône, le jeune Maxime Pature sort un splendide 6.05min en statique et prend la 1ère place ! Il continue avec le dynamique sans palme en prenant la 3ème place avec 103m. Et au combiné Maxou empoche la médaille de bronze avec 349 points !

Nicolas Fougerousse sort à 150m en dynamique avec palme, obtenant la 2ème place !

Maxime et Nicolas
Maxime et Nicolas

Rendez-vous la semaine prochaine, le 2 février à Annecy, pour le Championnat Régional RABA 2014 FFESSM, avec une partie de la team GG Coaching représentée par Vanessa Perret, Xavier Delpit, Maxime Pature, Jérôme Chapelle, et Nicolas Fougerousse. Bravo à tous, et merci au coach Jéjé ! 🙂

Championnat départemental Rhône 2014 FFESSM à Décines

Podium Décines 2014
Olivier Elu, Philippe Guilloux et Nicolas Fougerousse

Le team compétition du club Apnée Savoie était présent hier au Championnat départemental du Rhône pour cette année 2014. Nous étions 3 à représenter le club : Philippe Guilloux, Joan Sardano et votre rédacteur Nicolas Fougerousse.

L’accueil des compétiteurs se fait à 12 heures, avec un enchaînement des 3 épreuves de statique, dynamique avec palme et dynamique sans palme en quelques heures. Chacun se prépare, fait ses assouplissements, ses exercices de respiration, de relaxation.

C’est parti pour l’épreuve de statique ! Joan Sardano s’élance et sort à 3.48min. Au tour de Philippe Guilloux qui termine avec. 5.07min ! Et je sors à 4.48min. Les 3 premiers de cette épreuve sont Maxime Pature avec un magnifique 6.05min tout en maîtrise, Olivier Élu avec 5.40min, et Charles Tissot avec 5.19min. Chez les femmes, c’est Laura Chateauneuf qui emporte la première place avec 4.05min, puis Joëlle Moron avec 3.59min, enfin Madeleine Roux sort à 3.59min également, quelques centièmes de secondes séparent la 2ème et la 3ème.

Nicolas Fougerousse - Crédit photo : Carine Gonzalez ou Xavier Escriva
Nicolas Fougerousse – Crédit photo : Carine Gonzalez ou Xavier Escriva

Très rapidement suit l’épreuve de dynamique avec palme. Philippe Guilloux sort à 125m, empochant la 3ème place, je sors à 150m pour la 2ème place, et Olivier Élu sort sur la plus haute marche avec 155m ! Chez les filles, c’est Madeleine Roux qui empoche l’or avec 90m, Sophie Bellin l’argent avec 75m, Laura Chateauneuf le bronze avec 75m également.

La 3ème et dernière épreuve avec le dynamique sans palme. Joan Sardano prend la 7eme place avec 63m, Philippe Guilloux sort un magnifique 125m et empochera la médaille d’argent ! Pour ma part, je sors à 129m, mais une erreur dans le protocole de sortie (pince-nez resté accroché…) invalide ma performance. Olivier Élu prend encore la médaille d’or avec un splendide 141m !

Joan Sardano - Crédit photo : Carine Gonzalez ou Xavier Escriva
Joan Sardano – Crédit photo : Carine Gonzalez ou Xavier Escriva

Du côté féminin, Laura Chateauneuf prend la 1ère place avec 57m, Mariacecilia Cacciotto empoche l’argent avec 54m et Joelle Moron à la 3ème place avec 39m.

Au classement général du combiné, Maxime Pature remporte la médaille de bronze avec 349 points, Phlippe Guilloux la médaille d’argent avec 373 points, et en toute logique Olivier Élu la médaille d’or avec 432 points ! Chez les femmes, Laura Chateauneuf réalise 230 points en or, Joëlle Moron 197 points d’argent, et Mariacecilia Cacciotto emporte la médaille de bronze avec 192 points.

Philippe Guilloux - Crédit photo : Carine Gonzalez ou Xavier Escriva
Philippe Guilloux – Crédit photo : Carine Gonzalez ou Xavier Escriva

Pour le club Apnée Savoie, nous ramenons 4 médailles au total, dont 3 avec Philippe Guilloux, bravo Fifi ! Tous les résultats sont là :

Championnat Apnée Rhône 2014 – STA

Championnat Apnée Rhône 2014 – DYN

Championnat Apnée Rhône 2014 – DNF

Championnat Apnée Rhône 2014 – Combiné

Bravo à tous et au week-end prochain pour le championnat régional RABA à Annecy !

Nicolas Fougerousse, Olivier Elu, Philippe Guilloux - Crédit photo : Carine Gonzalez ou Xavier Escriva
Nicolas Fougerousse, Olivier Elu, Philippe Guilloux – Crédit photo : Carine Gonzalez ou Xavier Escriva

Compétitions 2014 FFESSM et AIDA

championnat france FFESSM 2014Le Club Apnée Savoie sera évidemment présent sur les circuits de compétition d’apnée FFESSM et AIDA pour cette nouvelle année 2014 !

Voici le programme :

– dimanche 26 janvier : Décines (69), championnat départemental Rhône FFESSM

– dimanche 2 février : Annecy (74), championnat régional RABA, FFESSM

– dimanche 23 février : Sète (34), 1ère manche de Coupe de France, AIDA

– dimanche 15 mars : La Ciotat (13), 2ème manche de Coupe de France, AIDA

– samedi 29 et dimanche 30 mars : Besançon (25), 3ème Manche de Coupe de France, FFESSM

– dimanche 6 avril : Nîmes (06), 3ème Manche de Coupe de France, AIDA

– dimanche 8 et lundi 9 juin : Chartres (28), Championnat de France, FFESSM

Nous nous souhaitons à tous de belles performances, de belles médailles, un peu de souffrance tout de même, mais beaucoup de plaisirs collectifs et individuels !

Le rapport annuel du site apnee-savoie.com !

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2013 de Apnée-savoie.com !

En voici un extrait :

Le Concert Hall de l’Opéra de Sydney peut contenir 2.700 personnes. Ce site a été vu 31  000 fois en 2013. S’il était un concert à l’Opéra de Sydney, il faudrait environ 11 spectacles pour accueillir tout le monde.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Club Apnée Savoie, 4ème saison !

Le club Apnée Savoie a attaqué sa 3ème saison, avec 38 membres désormais ! A chaque nouvelle saison, les effectifs doublent, l’apnée connaît effectivement un véritable engouement depuis quelques mois par le grand public. Voici une petite photo, vous reconnaissez-vous ? Merci aux « anciens » pour leur fidélité et bienvenue aux nouveaux !

Apnée Savoie 2013-2014

La syncope en apnée

Graphique : D. Tournassat
Graphique : D. Tournassat

Qu’est-ce qu’une syncope en apnée ? Est-ce dangereux ? Si oui, pourquoi ? Comment l’éviter ? Voici quelques extraits choisis d’une thèse publiée par le docteur Anouk Dematteo en 2006 à lUniversité de Rennes 1 : « La syncope hypoxique en apnée sportive : description, facteurs favorisants. »

« La syncope est une perte de connaissance brutale et transitoire, spontanément résolutive avec un retour rapide à un état de conscience normal, s’accompagnant d’une perte du tonus postural. »

« L’hypoxie, dont les effets néfastes commencent à se manifester pour une PaO2 < 50 mm Hg (mémoire à court terme perturbée), provoque au dessous de 40 mm Hg une disparition du jugement critique et en dessous de 30 mm Hg une perte de connaissance. Normalement, la sensation d’inconfort provoquée par l’augmentation du taux de CO2 nous oblige à respirer avant d’arriver à ces taux d’O2. On peut alors se demander, pourquoi en apnée, il est possible d’atteindre ce seuil critique de PaO2 sans que le signal PCO2 n’intervienne. »

« Avec l’entraînement, les apnéistes développent une plus grande tolérance au CO2 et surtout un plus grand lâcher prise sur les sensations d’inconfort. L’apnéiste entraîné pourra donc accepter ces signaux de soif d’air jusqu’à ce que l’O2 parvienne au seuil critique de la syncope. »

Lire la suite La syncope en apnée

Record du monde DNF à 225m pour Goran Colak !

Goran Colak 225m

Comme vous le savez sûrement déjà, le croate Goran Colak avait fait l’annonce de battre le record du monde en DNF détenu par Dave Mullins avec 218 mètres. Eh bien, comme qui dirait : vini, vidi, vici ! Goran Colak a frappé fort, avec 225 mètres ! Revenons sur la vidéo prise de la performance.

Notre croate favori est réglé comme une horloge : 30 secondes pour parcourir 25 mètres, du début jusqu’à la fin. Sa performance de 225 mètres a été réalisée en 4.30 min, on retombe donc bien sur nos 30 secondes aux 25 mètres. Le nouveau détenteur du record mondial en DNF exécute 2.5 mouvements complets lors de son premier 25m, puis monte progressivement (la majeure partie de la performance est faite avec 3 mouvements aux 25m) jusqu’à 5 mouvements lors du dernier 25m.

Si on regarde le style, c’est bien du Goran Colak : des grosses poussées au mur (il a tout intérêt de par son gabarit et le poids qu’il traîne au cou et à la ceinture, peut-être 8 à 10 kg de plomb….), un style de nage très décontracté au niveau des jambes (pliées, voir relevées) pour consommer le moins possible, de grosses poussées de bras, etc. Un styliste pur aurait beaucoup à dire : manque de gainage, jambes pas tendues et pas alignées, virages pouvant être optimisés, etc. Mais en même temps, il est champion du monde ! Alors les critiques…

On sait que le « bébé » fait environ 9 minutes en statique. Sa performance en DNF a duré exactement 4.30 minutes, soit la moitié de son temps en statique, à un rythme de 30 secondes pour parcourir 25 mètres. Ce qui, en soi, n’est pas très rapide, et est même plutôt lent. Mais c’est sa stratégie, et il sait qu’il fait 9 minutes en statique, et que sa position en DNF après une poussée ressemble beaucoup à du statique (jambes complètements détendues).

Donc, si on adopte le style Goran Colak, mais adapté à nos temps en statique, cela donnerait par exemple :

–          9.00 minutes en statique = 225m en DNF (performances de Goran Colak)

–          6.00 minutes en statique = 150m en DNF

–          5.30 minutes en statique = 137.5m en DNF

–          5.00 minutes en statique = 125m en DNF

–          4.00 minutes en statique = 100m en DNF

–          3.00 minutes en statique = 75m en DNF

Or on sait désormais que quelques apnéistes sont dans les 6.00 minutes en statique, mais réalisent des performances en DNF de 160, 170, voire 180 ou 190 mètres, au lieu de 150 mètres prévus en théorie. Donc sur le papier, la performance de Goran Colak pourrait être encore améliorée ! Il semble que deux types de morphologie existent en DNF :

–          le beau bébé bien grand et un peu lourd, bien chargé avec souvent entre 8 et 10 kg de plomb (cou et ceinture), pour profiter au maximum des poussées et de l’inertie engendrée

–          le gabarit plutôt mince et athlétique, beaucoup plus léger, et chargé avec 2 à 3 kg de plomb (cou uniquement), pour être plus rapide

Pour conclure, qui a tort, qui a raison ? Aucun mon Général ! Encore une fois, l’expérience nous prouve qu’il y a des pratiques excellemment maîtrisées mais très divergentes dans leur stratégie propre. A chacun donc de trouver la voie qui lui correspond le mieux, et une fois trouvée, ne rien lâcher, s’entraîner, s’entraîner, s’entraîner, encore et encore.

Stage Team GG COACHING novembre 2013

Team GG Coaching 2013 2014Le week-end dernier a eu lieu le premier stage du team GG Coaching de préparation à la compétition pour la saison 2013-2014, à Villefontaine (38).

Composé de 8 membres (Guillaume Bussière, Maxime Pature, Xavier Delpit, Vanessa Perret, Benjamin Girardot, Olivier Azzopardi, Christophe Coindy, Nicolas Fougerousse), le team GG Coaching, créé et encadré par Jérôme Chapelle, a bien su tirer profit de ces 3 jours intensifs.
D’abord faire connaissance avec l’équipe ou retrouver d’anciens copains, l’ambiance était définitivement excellente pour faire un bon stage !
Au cours de ce stage, nous avons travaillé de la technique en piscine, en DYN et en DNF, du statique aussi, ainsi que de la musculation spécifique, de la course sur piste et même un trail en forêt ! Le tout entrecoupé de gros plats chez Flunch, et de franches rigolades….!

A refaire très vite !

Stage d’apnée à Dahab : ApneaFusion

ApneaFusion Stephane tourreau et Vanessa Perret 1APNEAFUSION est né de la volonté de nos amis Stéphane Tourreau (membre équipe AIDA France depuis 2011, brevet d’Etat éducateur sportif plongée, MEF2, Instructeur AIDA) et Vanessa Perret (membre équipe AIDA France depuis 2013, nageuse, entraîneur natation synchronisée).

Le constat de départ est simple : comment faire lorsqu’on veut progresser en apnée (profondeur et indoor) ? Réponse : participer à des stages spécifiques, en plus de l’entraînement hebdomadaire. Ok. Qui organise des stages en France  ? Quelques apnéistes reconnus, des clubs, souvent en piscine ou en fosse, voire en lac dans une eau à 12 degrés. Et ailleurs dans le monde ? Idem, d’autres stages organisés par de très bons apnéistes également, mais souvent en anglais ou en italien.

Stéphane Tourreau et Vanessa Perret ont eu la bonne idée de créer des stages sur-mesure, en français, dans l’un des plus beaux spots d’apnée au monde : DAHAB en Egypte, sur les bords de la Mer Rouge, dans une eau à 26 degrés en moyenne. L’un des plus beaux spots parce que la Mer Rouge, avec l’océan indien, les Bahamas et la Polynésie est vraiment de toute beauté et qu’on peut y pratiquer une apnée sereine car bien encadrée. Dahab c’est son Blue Hole (avec en prime une arche à 52 mètres), sa piscine, son infrastructure hôtelière, et désormais son club d’apnée : APNEAFUSION.

Lire la suite Stage d’apnée à Dahab : ApneaFusion

Inscriptions saison 2013/2014

saison-2013-2014 apnée savoieIMPORTANTE MODIFICATION !! La première séance de la saison est décalée au lundi 14 octobre ! Notre club Apnée Savoie entame sa quatrième saison ! Les séances du lundi soir à la piscine d’Aix-les-Bains débuteront le lundi 14 octobre 2013. Comme les autres années, la première séance est gratuite et permet de faire connaissance avec le club, de voir si l’activité vous plait. Si la séance vous aura plu, le coût de l’inscription annuelle est de 65 euro, licence 2013-2014 FFESSM incluse. Champions en herbe mais aussi débutants, notre club est ouvert à tous ! Apnée statique, dynamique avec palmes, dynamique sans palme, techniques de nage, relaxation, à tous ceux que l’aventure tente, rendez-vous le lundi 14 octobre à 19 heures, dans le hall d’entrée de la piscine d’Aix-les-Bains. Venez nombreux !

Fiche d’adhésion à télécharger : Fiche d’adhésion CPALB 2013-2014

Pour le matériel, dans un premier temps, aucun besoin de casser la tirelire, au contraire. Pour l’apnée statique, une combinaison intégrale de 3 mm fera parfaitement l’affaire (prix indicatif d’environ 60 euro). Un masque de natation (20 euro), un pince-nez (3 euro), et 1 bonnet de natation (5 euro) pour compléter le tout. Pour l’apnée dynamique avec palmes, mais aussi pour apprendre la technique de nage ondulatoire avec monopalme : une paire de bi-palmes de natation (20 euro) vous permettra de débuter et de vous exercer au moins pour 6 mois. Investir dans un monopalme à 200 euro, voire même plus, ne vous servira à rien. Par la suite, on verra. Et pour finir, un plomb de cou de 2 kg dans un premier temps (pour ne pas être trop en surface de l’eau et pour maintenir une assiette horizontale) sera idéal. Voici un lien vous permettant d’exercer votre âme de bricoleur ou de bricoleuse : http://www.corsicaapnee.fr/fabriquer-son-plomb-de-cou

A très vite !

Stage de préparation compétition GG Coaching et SansBulles

Piscine VillefontaineLe team GG Coaching et le club SansBulles organisent, sous l’encadrement de Jérôme Chapelle, un stage de préparation à la saison 2013-2014 en compétition, les 9, 10 et 11 novembre à Villefontaine (38).

Parce qu’une bonne préparation annuelle conditionne la réussite de sa saison de compétition, Jérôme Chapelle (Equipe AIDA France 2007, 2009, 2011, 2013) vous propose de profiter de son expérience en terme d’entrainement lors d’un stage de 3 jours les 9, 10, et 11 Novembre 2013.

Lors de ce stage, individualisé (max 12 personnes), vous découvrirez comment construire ou optimiser sa propre saison d’entrainement à travers :

  • La construction d’une séance d’entrainement performant et adapté

  • Les composantes essentielles de la performance (musculation, prépa athlétique, prépa mentale, technique apnée)

  • La définition des objectifs

  • La préparation physique de l’apnéiste

  • L’optimisation de l’échauffement

  • Point sur la nutrition en apnée

  • L’analyse de vos points techniques à corriger (vidéo en temps réel)

  • L’approche tactique de la performance en apnée

Le principe fondamental de ce stage est de travailler de façon individualisée lors des séances et des échanges afin de répondre au mieux à VOS besoins. Nous bénéficierons de conditions idéales pour travailler toutes les composantes de l’entrainement de haut niveau (salle de musculation et piscine privatisées, stade d’athlétisme). De part l’étendue des points abordés, ce stage se destine autant aux compétiteurs chevronnés, aux nouveaux compétiteurs et aux entraineurs (sous réserve de présentation de la licence FFESSM ou AIDA 2014 avec certificat du médecin d’aptitude à la compétition).

Prix du stage (hors hébergement et repas): 250 €. Nous vous indiquerons toutes les possibilités d’hébergement sur place ainsi que les moyens de transport. Inscription et renseignement par tel au 06 15 48 49 38 ou ggcoaching@free.fr 

ggcoaching

Championnats du Monde de profondeur AIDA 2013 à Kalamata en Grèce, du 15 au 22 septembre

Kalamata 2013

Mise à jour du dimanche 22 septembre :

La troisième et dernière épreuve de ces Championnats du monde s’est parfaitement déroulée : l’immersion libre (FIM) est une belle discipline ! C’est William Trubridge qui gagne la médaille d’or avec 115 mètres ! Pour information, il est recordman dans la discipline avec 121m à son actif. Le russe Alexey Molchanov empochera médaille d’argent avec 110m. Chez les femmes, sa mère, Natalia Molchanova, établit un nouveau record du monde avec 91m ! Notre française Aurore Asso bat le record national avec 72m ! Une magnifique performance !

Mise à jour du jeudi 19 septembre :

Médaille d’or : Alexey Molchanof avec 128m, médaille d’argent : William Trubridge avec 120m, médaille de bronze : Guillaume Néry avec 119m. 4ème : Morgan Bourchis avec 105m. Bravo à tous !

Alexey Molchanov est descendu à 128 mètres en poids constant ! Guillaume Néry, pas en forme à cause d’une intoxication alimentaire, descend à 119 mètres, le carton est jaune car 123m annoncés. William Trubridge valide 120 mètres, Morgan Bourch’is est ok avec 105m ! Remy Dubern est disqualifié, black-out. Natalia Molchanova descend et valide un magnifique 96m ! Alice Modolo est à 75 mètres.

Aida World ChampionShip, tous droits réservés.
Alexey Molchanof de retour de 128m. Aida World Championship, tous droits réservés.

Aujourd’hui a lieu la deuxième épreuve de ces Championnats du Monde à Kalamata, le poids constant avec palmes (CWT). On attend, entre autres, Guillaume Néry, Alexei Molchanov, William Trubridge, Dave Mullins, un magnifique quator au sommet !

Lire la suite Championnats du Monde de profondeur AIDA 2013 à Kalamata en Grèce, du 15 au 22 septembre

Une magnifique vidéo d’apnée

Voici un autre visage de notre fabuleux sport (n’est-ce qu’un sport d’ailleurs ? Un art ? Une façon de vivre ? A vous de choisir !), une magnifique vidéo réalisée par des apnéistes danois. Du bleu à profusion, un calme fou, des images sublimes, régalez-vous !

Source : http://www.plongeurs.tv

« Pour comprendre (et pour celles et ceux qui ne l’auraient pas encore vue) il faut tout d’abord regarder sur YouTube la sublime vidéo Free fall  de Guillaume Nery et Julie Gautier (sur une musique non moins sublime du groupe Archive  – on est fans !) qui, avec plus de 10 millions de vues dans le monde entier, est juste un incroyable record !!! 

Cette vidéo dont le titre complet est « Weightless – Emotional Freediving » est l’œuvre de fans danois de « Free Fall », qui ne sont pas des champions mais des amateurs très éclairés (d’apnée ET de vidéo). L’apnéiste et réalisateur Toni Martin Dobrzanskia a été filmé entièrement en apnée par Christian Arp-Hansen en janvier et février 2011 à Dahab, en Égypte, sur 3 sites différents, dans une profondeur maximale de 20 mètres. 5 heures de « rushs » au total, jamais plus longs qu’une minute et demie. 

 Le site officiel de la vidéo : www.WeightlessEmotions.com  (avec plein de bonus, photos, fonds d’écran etc.).
© Toni Martin Dobrzanskia (performance d’apnée, réalisation, montage et musique – www.SoundComposer.dk  ) / Christian Arp-Hansen (images tournées en apnée – www.ArpFoto.dk  ) / Carl Thomaeus (sécurité plongée, toujours en apnée) »

Descendre, pourquoi ?

Freediver : Christina Saenz de Santamaria
Photograph : Eusebio Saenz de Santamaria

3 mètres, 10 mètres, 25 mètres, 42 mètres, 67 mètres ?
Peu importe la profondeur, pourvu qu’il y ait l’ivresse. Car ivresse il y a. Ivresse du bleu, ivresse de la profondeur, ivresse du beau, ivresse du geste parfait, du moment parfait, de l’apnée parfaite.

Une seule inspiration qui inspire toute une vie, une seule inspiration pour descendre au fond de soi, là où ne subsiste que l’instinct originel. Il s’agit de ça : prendre une dernière inspiration, retenir son souffle comme on retient le jour et la nuit qui fondent sur soi, puis descendre. La concentration est automatique, la pression s’accentue, comme le geste de descendre encore, et encore, et encore.

La cage thoracique est réduite à son minimum vital, tu la sens qui se rapproche du cœur, des battements de ton cœur. Les yeux ouverts, les yeux fermés, peu importe, puisque c’est ton cœur que tu ouvres au bleu qui t’entoure. Tu descends au fond, dans le noir, dans le froid, paradoxalement tu remontes avec une lumière en toi qui te servira de porte-bonheur une fois la surface revenue. Tu remonteras, doucement, une re-naissance : naître encore, laisser la vie revenir, laisser la vie regonfler tes poumons d’un air nouveau.

Pourquoi descendre, après tout ? Abandon de soi ? Plongée profonde dans son conscient ? Désir d’eau et de bleu ? Pour le beau tout entoure et en soi ? Tu plonges vers le centre de la Terre comme tu irais visiter l’atmosphère, pour être ce que tu as déjà en toi : une promesse cardiaque, un océan bleu, une fraction de ciel.

Nicolas Fougerousse

Guillaume Bussière : nouveau record de France en DYN avec 259m

GG Coaching - Tous droits réservés.
GG Coaching – Tous droits réservés.

Lors des derniers Championnats du Monde AIDA 2013 à Belgrade en Serbie, le team GG Coaching créé par Jérôme Chapelle a présenté un très très sérieux concurrent aux meilleurs mondiaux en la matière : Guillaume Bussière.

Nous avions déjà réalisé un article sur Guillaume Bussière en début d’année lors d’une des manches de Coupe de France FFESSM. Cette fois-ci, Guillaume fait très fort puisqu’il s’octroie la 2ème meilleure distance du Championnat du Monde, juste derrière le recordman mondial Goran Colak, excusez du peu (!), avec 259 mètres ! Un souci de stratégie au niveau des annonces l’empêche d’être dans la finale A, donc d’être sacré vice-champion du monde, mais cela n’enlève rien à sa magnifique performance toute en maîtrise.

Dans la vidéo ci-dessous, notre Guillaume national couvre les 259m en 3.07min, à une allure dingue de 36 secondes aux 50 mètres ! Mais laissons parler les images. On va finir par croire que pour être champion d’apnée en France, il faut porter le prénom Guillaume (cf Guillaume Néry en profondeur) !

Goran Colak, nouveau recordman en Dynamique avec palmes (DYN) avec 281 mètres

Goran Colak 281mLe croate Goran Čolak a démontré encore une fois sa puissance et son style particulier lors du Championnat du Monde AIDA 2013 à Belgrade en Serbie.

281 mètres. Oui, 281 mètres. Vous êtes déjà à bout lorsque vous arrivez aux 50 mètres d’un bassin olympique en apnée ? Imaginez, 281 mètres, c’est 50m + 50m + 50m + 50m + 50m + 31m. On dit que le bonhomme passe les 300 mètres lors de ses entraînements…

Sur la vidéo ci-dessous, la performance de Goran Colak dure 4 minutes. 4 minutes pour parcourir 281 mètres. En moyenne, on est à 42 secondes pour parcourir 50 mètres, à l’aide de 13 mouvements de monopalme. Sa glisse est donc énorme. Certes, c’est un beau bébé, il doit donc avoir un plomb de cou qui avoisine les 6 ou 7 kilos, mais quand même ! Goran Colak a donc un style de nage plutôt lent : nombre d’athlètes sont aux alentours des 30 à 35 secondes aux 50 mètres. Mais c’est vrai que lorsqu’on voit les performances de David Mullins, Alexey Molchanov ou Goran Colak, on est désormais aux alentours des 42 / 43 secondes aux 50 mètres.

Dans la vidéo, on voit en première ligne Alexey Molchanov (en combinaison dorée), et Goran Colak en deuxième ligne (en combinaison de natation noire). Le style du Russe est l’un des plus beaux qui existent, l’un des plus techniques aussi. Le style du Croate est loin d’être le plus beau. Dans un précédent article, nous disions même qu’il avait un style franchement moche. Notre athlète semble être toute en puissance au niveau des jambes (ses genoux plient beaucoup), mais paradoxalement un bien-être se dégage de sa nage. Lenteur, mais puissance. Glisse et distance. En tout cas, un grand bravo pour cette performance incroyable !

Championnat du Monde 2013 AIDA Indoor Belgrade Serbie

Championnat monde aida belgrade serbie 2013Pendant 10 jours, du 23 au 30 juin 2013, a lieu le Championnat de Monde 2013 AIDA Indoor, à Belgrade en Serbie.

Mise à jour du 29 juin :

Dernier jour de ce championnat du Monde AIDA 2013 avec l’épreuve de statique. Enorme performance pour Natalia Molchanova qui fait 9.02min !! Chez les hommes Goran Colak sort à 8.59min ! Où vont-ils chercher toute cette énergie après cette semaine de folie ??! Voici les résultats de la finale A chez les hommes :

Cetler Robert m POL, 7:56min, DQSP
Čolak Goran m CRO, 8:59min, OK
Molchanov Alexey m RUS,8:33min, OK, NR
Dextegen Ulf m SWE, 8:07min, OK
Goettling Eugen m AUT8;46min, OK
Kaneda Katsumi m JPN, 6:26min, OK
Panagiotakis George m GRE, 8:46min, OK, NR
Sekiya Yosuke m JPN, 7:51min, OK

La finale A féminine :

Dittes Veronika f AUT, 7:44min, Ok
Grezlova Gabriela f CZ, 6:54, OK, NR
Kanno Maki f JPN, 1:05min, DQBO
Kinoshita Sayuru f JPN, 5:53min, OK
Maruyama Sawako f JPN, 6:28min, OK
Molchanova Natalia f RUS, 9:02min, OK, WR
Schildorfer Bernadette f AUT, 6:24min, OK
Trutić Ljubica f SRB, 6:17min, OK

Voici les résultats de la finale B chez les filles :

Dolivet Anne-Claire, FRA, 5:20min, OK
Hirai Misuzu, JPN, 6:11min, OK
Kazankova Marina, RUS, 4:22min, OK
Sikacz Hanna, POL, 5:47min, OK
Simms Lucelle, UK, 5:30min, OK
Turčinović Katarina, CRO, 5:48min, OK
Zharkova Nataliia, UKR, 6:02min, OK, NR

La finale B chez les garçons :

Azzopardi Olivier m FRA, 7;12min, OK
Drzazga Adam m UK, 6:47min, OK
Ioannidis Aris m GRE, 6:40min, OK
Jeranko Samo m SLO, 7:28min, OK
Klier Elmar m AUT, 8:12min, OK
Proquin Nicolas m FRA, 6:45min, OK
Surkov Vladimir m RUS, 6:12min, OK
Trubridge William m NZL, 7:05min, OK

Mise à jour du 28 juin :

Les finales du DYN aujourd’hui, et des scores de folie !! 281 mètres (oui vous avez bien lu !) pour Goran Colak ! Nous sommes à 19 mètres de la barre mythique des 300 mètres. Alexey Molchanov sort à 268 mètres, mais est disqualifié pour cause de ré-immersion de la bouche. Les 2ème et 3ème de la finale A sortent respectivement à 259m et 256m. Et notre Guillaume Bussière national sort à…………259 mètres !! Incroyable….et nouveau record de France !

Sur les 16 performances, pas une seule n’est en-dessous de 200 mètres, mieux, la moyenne est de 242 mètres sur l’ensemble des 16 performances. On a imprimé de nouveaux standards pendant ces championnats du Monde !

Chez les femmes, Natalia Molchanova sort tout bonnement à 234 mètres et s’octroie la première place ! L’italienne Llaria Bonin est juste derrière avec 233 mètres, et Katarina Turnicovic à la 3ème place avec 212 mètres ! Idem, la moyenne des 16 performances s’établit à 192 mètres……..ouaahhhh !

Une journée énorme, demain dernière épreuve, les finales du statique. Après ces résultats, que vont nous réserver nos athlètes ?

Mise à jour du 27 juin :

Nous vivons les derniers jours de la compétition. Aujourd’hui les finales en DNF, demain les finales et DYN, et samedi les finales en STA. C’est parti ! Au classement féminin, la russe Natalia Molchanova pose purement et simplement 182 mètres, énorme performance…. et l’italienne Llaria Bonin termine 4ème avec 156 mètres.

Chez les hommes, décidément Goran Colak domine l’épreuve, et la compétition pour l’instant, avec un splendide 206m ! Alexey Molchanov fait 3ème avec 195m, on vous a dit : du gros, du très gros. Et notre Guillaume Bussière n’est pas en reste, loin de là, puisque pour son premier Championnat du Monde il se classe dans le TOP 5 mondial en DNF avec 188m, devant un certain William Trubridge ! Manuel Laurent termine avec un socre honorable de 125m, même s’il n’est pas très satisfait de sa performance.

Demain, l’épreuve de dynamique, on attend encore du lourd…

Voici la vidéo DNF de la plus haute marche du podium en DNF, Natalia Molchanova :

Et celle de de son équivalent masculin, Goran Colak :

Mise à jour du 25 juin :

Journée qualificative pour l’épreuve de statique aujourd’hui, et voici les résultats. Chez les femmes, l’autrichienne Veronika Dittes tient la tête avec 7.10min. Le podium est aux alentours des 6.30min. La première française est Anne-Claire Dolivet qui nous fait une très belle compétition au global ! Anne-Claire sort à 5.19min et se classe 13ème, donc direction la Finale B ! Notre Vanessa Perret sort à 4.30min. Bravo à toutes !

Chez les hommes, un certain Goran Colak dépasse allègrement les 8 minutes, avec 8.34min en score final. Alexey Molchanof atterit au pied du podium avec 7.43min, le niveau est impressionnant.. Chez nos français, on a de beaux résultats ! Olivier Azzpardi, Nicolas Proquin, Jérôme Chapelle Jacques Barbara et Christophe Bruel terminent respectivement à 6.42min, 6.36min, 6.24min, 5.20min et 5.19min.

Demain, c’est journée de repos………..avant les finales du DNF qui auront lieu le 27.

Mise à jour du 24 juin :

Journée qualificative pour le DYN avec de très très grosses performances ! C’est simple, pour se qualifier pour la finale A, il fallait tourner aux alentours des 230 mètres ! Du beau spectacle…

Chez les hommes, par exemple (liste non exhaustive), Goran Colak fait 250m, Alexey Molchanov 235m, William Trubridge 199m. Nos français Jacques Barbara, Pierre Crubille, Christophe Bruel et Guillaume Bussière sortent respectivement 150m, 185m, 172m et 227m ! Malheureusement Guillaume ne sera présent que sur la finale B car son annonce était de 50m, stratégie…

Chez les femmes, Katalina Turcinovic nous fait un beau 200m, Natalia Molchanova 199m, Llaria Bonin 193m. Nos françaises sortent Anne Maury, Vanessa Perret et Anne-Claire Dolivet sortent respectivement 129m, 136m et 175m. Anne-Claire, comme Guillaume Bussière, sera présente en finale B.

On l’aura donc remarqué, un sacré niveau ! Ce n’est pas pour rien que ça s’appelle un Championnat du Monde…

Demain, les qualifications pour le statique !

Mise à jour du 23 juin :

Aujourd’hui a eu lieu la journée sélective pour le DNF, et déjà un beau cru ! Goran Colak prend la tête avec 182 mètres, Guillaume Bussière fait pour l’instant 2ème avec 179 mètres (! :-), et Alexey Molchanof nous fait un beau 178 mètres !

Bravo Guillaume !

Chez les femmes, les 3 premières places se tiennent aussi dans un mouchoir de poche : l’australienne Amber Bourke fait 148m,  la croate Katarina Turnicovic fait 147m, et la mère d’Alexey Molchanov nous sort un magnifique 145m !

Demain c’est au tour des sélections pour le Dynamique avec palmes.

La compétition est présidée par William Trubridge himself, et assurée par une équipe de 8 passionnés. Les 3 disciplines Indoor sont représentées, à savoir le Dynamique avec palmes (DYN), le Dynamique sans palmes (DNF) et le Statique (STA).

Les qualificatifs pour les finales en DNF se déroulent le 23 juin, ceux pour le DYN sont le 24 juin, puis ceux pour le statique le 25 juin. Le 26 juin est consacré à une journée de repos. Puis viennent les finales les 27, 28 et 29 juin, avec respectivement les épreuves de DNF, DYN et STA. Un sacré programme ! Il va falloir jouer stratégie collective, savoir donner des résultats suffisants pour se qualifier en finale, mais ne pas tout donner non plus pour garder « du jus ».

Ce sont 146 athlètes qui représentent 23 nations, de la Nouvelle-Zélande au Canada, en passant par l’Italie, les USA, la Russie, le Japon, le Venezuela, la Finlande, etc.

Notre pays est fièrement représenté par 15 athlètes, 4 femmes et 11 hommes ! Voici la liste chez les femmes : Vanessa Perret, Anne Maury, Anne-Claire Dolivet, Benedicte Philippon. Chez les hommes : Oliver Azzopardi, Christophe Bruel, Jacques Barbara, Guillaume Bussière, Nicolas Proquin, Pascal Reboul, Jérôme Chapelle, Pierre Crubille, Régis Scarone, Emmanuel Turlin et Manuel Laurent. Du beau monde !

D’autant plus que de grands noms seront également présents dans les pays adverses. pour n’en citer que quelques uns : William Trubridge, Alexei Molchanov, Natalia Molchanova, Llaria Bonin, Goran Colak, etc.

Nous vous tiendrons informés des résultats à venir ces jours…

La philosophie de Guillaume Néry

Un très bel article de Caroline Audibert sur Guillaume Néry pour le magazine Clés.

20130526-174319.jpg

Pour plonger toujours plus loin au fond de la mer, là où il se sent chez lui, cet apnéiste s’est transformé en homme-dauphin. Rencontre avec le multirecordman d’une discipline austère et dangereuse.

Il a fait de l’extrême son obsession, son plaisir. Ses cheveux ont la fougue des vagues. Ses muscles fins charpentent un corps longiligne. Il faut imaginer son buste abriter une foule d’alvéoles déployées comme la frondaison de milliers d’arbres. L’apnéiste Guillaume Néry, détenteur de quatre records du monde et champion du monde en titre dans la discipline du poids constant (descente et remontée à la palme), a laissé la place à l’immensité dans ses poumons et à l’enthousiasme dans sa vie.

Adolescent, il a un coup de foudre esthétique en découvrant l’univers d’Umberto Pelizzari : il sait qu’il ira, lui aussi, dans le grand bleu. Il a des prédispositions pour l’apnée qu’il pratique dans son lit, se découvrant une capacité pulmonaire exceptionnelle : 6 litres à 14 ans, près de 9 litres aujourd’hui (elle est de 7 litres en moyenne pour un adulte). Son goût irraisonné pour explorer les limites de son corps et une attirance vers l’inconnu lui font embrasser le destin d’apnéiste. A 31 ans, le beau Niçois est l’ambassadeur d’une discipline aussi pure qu’austère et dangereuse.

Vivre, respirer à 200 %

Face à la rade de Villefranche-sur-Mer, Guillaume Néry se prépare à plonger. Il glisse dans une temporalité différente. Le temps de l’eau. C’est un autre corps qui advient et ondule, gracieux, puissant. La peau et toutes les cellules de ce véritable ondin retrouvent leur vérité. « Sous l’eau, je me sens chez moi. Je retrouve mon identité, mon corps, ses repères. Cela me régénère et me remplit de joie. » Après un jeûne complet de sept jours qu’il a entrepris pour se purifier après l’hiver, Guillaume a fait peau neuve. Il retourne dans l’eau vivre les sensations qui lui sont si nécessaires.

L’athlète vise le record du monde en juin et remettra son titre de champion du monde en jeu en septembre. Deux objectifs omniprésents dans son quotidien. « Chaque matin, j’organise ma journée en fonction de mon entraînement. » Natation, vélo, musculation, ski de fond… Sa préparation physique est indissociable d’une hygiène de vie centrée sur la pratique du yoga et une alimentation saine. « Rien de drastique. J’ai seulement adopté de grandes règles comme éviter le lait et le gluten qui encrassent l’organisme. Je mange des superaliments comme les baies de goji, la spiruline ou le safran grec connu pour ses vertus antioxydantes. » Etre au top de ses possibilités, vivre, respirer à 200 %.
Les yeux de Guillaume Néry défient l’obscurité comme certains toisent le soleil sans ciller. Apanage de rares élus, la profondeur intimide bien des apnéistes, y compris ceux qui ont marqué l’histoire de la discipline. Descendre à plus de 120 mètres, où il fait noir et froid, avoir juste assez d’air, remonter à la palme en dépit de la pression… Ils ne sont qu’une poignée à relever ce défi aux limites du corps humain. « J’ai toujours été fasciné et attiré par la profondeur. Cela m’est naturel d’aller vers l’inconnu. Je me sens en confiance dans ce monde sans limite. » En s’enfonçant dans l’océan, celui qui rêvait de devenir astronaute regarde loin en lui. La pression et le froid le repoussent dans les confins de son corps, à l’écoute de microsensations : l’écoulement de l’eau sur son visage, l’écrasement de sa cage thoracique, les pulsations ralenties de son cœur. Il a dissous ses peurs dans l’océan pour vivre une symbiose avec l’élément.
Cela fait des années qu’il modèle son corps pour la mer. « Jusqu’à 22 ans, je plongeais cinq fois par semaine en mer, avec deux entraînements profonds, toute l’année. J’ai ainsi façonné mon corps au milieu marin et à la profondeur. » Homme-dauphin ? La transformation est bien physique, organique, cellulaire. L’entraînement et la répétition des plongées ont accentué le réflexe d’immersion : dès sa mise à l’eau, son rythme cardiaque ralentit très vite et son sang se concentre instantanément dans les organes vitaux. Un réflexe qui réduit les besoins en oxygène et potentialise les apnées. Mais la profondeur impose d’autres adaptations. Comment les poumons endurent-ils la pression ? L’écrasement de la cage thoracique étant limité, après les 40 premiers mètres se produit une érection pulmonaire : la paroi des poumons se gorge de sang et s’épaissit. En plongeant régulièrement en profondeur, les tissus deviennent plus réactifs et élastiques. « Je n’ai jamais craché de sang, ce qui est pourtant assez fréquent en plongée profonde. Peut-être parce que j’ai commencé très jeune. » Il faut aussi que les oreilles supportent le milieu hyperbare. « Pour compenser, je soulève le faux palais, comme lors d’un bâillement, pendant toute la plongée. » Là encore, Guillaume a une prédisposition rare. Le perfectionnement de ses dons rend le voyage possible.
Un voyage dans les profondeurs de soi, une échappée dans un autre monde qui se mesure en chiffres. En novembre dernier, Guillaume a atteint 123 mètres dans le Blue Hole des Bahamas, à trois mètres du Russe Alexey Molchanov qui a décroché la plaquette à 126 mètres. « Passer les 120 mètres, c’est une frontière psychologique. Le chiffre intimide, cela fait des années que j’y pense. Mais je ne pars pas pour ça. Ma quête est de plonger dans la maîtrise totale de ce que je fais, dans le respect absolu de mon corps, pour le plaisir avant tout. »

“Aller au fond intérieurement”

Dans cette quête hédoniste de l’extrême, Guillaume Néry plonge d’abord mentalement. Il rejoue sa performance des dizaines de fois avant de la réaliser sous l’eau. « Je dois déjà être allé au fond intérieurement. Seconde par seconde, mètre après mètre, je visualise ma plongée. Après une séance de yoga, je mets mon pince-nez et réalise toutes les étapes-clés de mon apnée. Lorsque je plonge en mer, je n’envoie que mon corps physique. Mon mental sait déjà ce qui va se passer. »
Le temps de la descente est millimétré. Une séquence de 1 minute 55 secondes pendant laquelle se jouent les phases les plus techniques de sa plongée. Les secondes, les mouvements, les mètres sont comptés. Au cours de la remontée, en revanche, le temps se comprime et se fait volatile : 1 minute 35 secondes d’efforts physiques intenses qui semble pourtant très courte à Guillaume. La narcose entre en jeu. L’excès d’azote dans le sang agit sur le système nerveux. Les pensées sont très saccadées, les échanges physiologiques s’accélèrent. « J’ai peu à peu apprivoisé ces ivresses des profondeurs qui sont plus ou moins agréables. » Lâcher prise s’impose : « Il faut juste garder un brin de conscience et laisser filer les pensées. » Sa compagne, Julie Gautier, vient de mettre en scène ce phénomène dans un court-métrage étonnant, « Narcose », en cours de finalisation. On y suit Guillaume lors de sa remontée d’une plongée profonde, en proie à des hallucinations. La première inspiration est une libération. Surgissant du monde du silence, de l’obscurité, de la solitude, il fait irruption dans la lumière, l’air, le son, la chaleur et la présence du monde. C’est une forme de naissance. Faire l’expérience du grand bleu, c’est revenir de là où personne ne va. Renaître à soi et aux autres, encore et encore. Vivre mille vies.

http://www.cles.com/depassement-de-soi/article/en-apnee-je-plonge-en-moi